Samedi séries #6, 3 nouvelles séries à voir toutes les semaines

6 samedi séries - Jessica Jones

Cette semaine, nous partons au pays des super-héros avec une héroïne bad ass. Ensuite, on se bidonne comme des baleines avec des extraterrestes complètement barrés. Enfin, nous partons à la découverte d’un animé avec des magical girls bourré de surprises.

Jessica Jones

Résultat de recherche d'images pour "gif jessica Jones"
Jessica Jones est normcore

Série basée sur l’univers Marvel, Jessica Jones fait partie des rares bonnes, voire excellentes, séries de super héros. La série brille principalement dans sa conception à contrepied des clichés, qui la dote d’une saveur un peu sombre et torturée.

Jessica Jones est une ancienne super-héroïne dotée d’une force extraordinaire. Tombée entre les mains d’un antagoniste capable de manipuler les esprits, Kilgrave, elle garde de profonds traumatismes de cette période. Devenue détective privée, elle doit faire face à son passé quand elle soupçonne Kilgrave d’avoir refait surface. 

Jessica Jones est uné série brillante qui parvient à montrer qu’une super-héroïne peut avoir autant de chasrisme qu’un homme. Le personnage principal a des tendances anti-héroïques qui le rendent plus nuancés que d’autres héros plus lisses. Un peu alcoolique, solitaire, Jessica Jones est revêche, peu sympathique et porte toutes les désillusions que son passé violent lui octroie. La série est sombre, le rythme du scénario est bien dosé et va crescendo. L’antagoniste, Kilgrave, est l’un des meilleurs du genre et est porté littéralement par l’interprétation de David Tennant, qui parvient à lui donner une aura terriblement inquiétante. Jessica Jones est une série de bonne facture et fait partie des meilleures du genre.

 

The neighbors

Résultat de recherche d'images pour "The neighbors gif"
Ces gens appartiennent à la même famille

Série excentrique et anti-déprime, The neighbors une petite merveille d’originalité et d’humour étrange.

Les Weaver emménagent dans une jolie copropriété bien américaine tout ce qu’il y a de plus banale à première vue. Si ce n’est que les voisins semblent se comporter de manière pour le moins inhabituelle. Pour cause ! Il s’agit en réalité d’extra-terrestres coincés sur terre. Ils se lient particulièrement avec leurs voisins, Larry Bird et sa petite famille, qui ont un petit peu de mal avec la mentalité et la culture terriennes.

Série adorablement drôle, The Neighbors est une petite pépite de science-fiction comique. C’est déjà un genre assez rare pour être souligné. Les extra-terrestres sont d’une drôlitude absolue avec leur compréhension naïve et complètement à côté de la plaque de certains concepts culturels et comportementaux de notre bonne vieille terre. Ils enchaînent les gaffes comme le feraient des enfants en bas âge.  Cette composante donne des dialogues particulièrement croustillants, par exemple lorsque Larry tente de parfaire son latte pour réussir dans son job d’apprenti barista devant Jackie, son épouse :

“- Cela n’a pas besoin d’être parfait, époux.

– Pas besoin d’être parfait ? Michel-Ange avait-il la même chose avant de peindre le plafond de la chapelle Sixtine ? Ou de devenir une tortue ninja mutante ?”

Notre famille d’extra-terrestre et les Weaver sont particulièrement attachants ensemble. La série brille vraiment par son humour décalé et parvient même à toucher des thématiques plus fines comme l’acceptation de la différence.

 

Puella Magi Madoka Magica

Résultat de recherche d'images pour "puella magi madoka magica gif"
Il a l’air mignon mais en vrai ce truc est juste creepy

Puella Magi a été salué par la critique pour l’originalité de son scénario. C’est en particulier un animé qui détourne les codes classiques du genre. Nous obtenons donc un animé qui surprend de plus en plus au fil des épisodes.

Madoka est une jeune fille de 13 ans banale et rêveuse. Lors d’un rêve, elle voit une fille de son âge combattre une entité maléfique particulièrement puissante tandis qu’une espèce de chat spatial lui propose de passer un pacte pour devenir une Puella Magi. Quelle n’est pas sa surprise de voir que le lendemain la jeune fille dont elle a rêvée apparaît dans sa classe. 

Si Puella magi débute sous des augures pour le moins archétypaux, la série se teinte de nuances plus sombres au fil des épisodes. L’originalité réside dans un premier temps dans l’aspect graphique, en particulier lorsque les puella magi affrontent les sorcières. L’imagerie devient profondèment cryptique et nécessite plusieurs visionnages pour saisir toutes les interprétations possibles. Ensuite le scénario devient de plus en plus dramatique. Sans vouloir trop en révéler, la mort et le désespoir parcourent l’animé, lui donnant rapidement un goût amer.

 

La sélection de cette semaine est terminée. Vous voulez plus d’animés ? Qu’est-ce que vous avez pensé de ma sélection ? N’hésitez pas à passer voir les anciennes chroniques :

Samedi Séries #1

Samedi Séries #2

Samedi séries #3

Samedi séries #4

Samedi séries #5

1 commentaire sur “Samedi séries #6, 3 nouvelles séries à voir toutes les semaines

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *