Samedi séries #11, 3 nouvelles séries à voir

Samesi séries - Samourai champloo

Samedi numéro 11 ! Nous attaquons une sélection très hétéroclite qui devrait satisfaire tout le monde. Si vous aimez le Japon médiéval mâtiné de hip-hop, les séries policières sombres et torturées et les séries d’ado qui respirent bon la nostalgie et la tendresse, vous êtes au bon endroit !

 

Samurai Champloo

Parmi mes animés préférés, Samurai Champloo fait facilement partie de mon top. Série très simple à l’humour décapant, c’est un indispensable.

Fuu est une jeune femme sans famille qui travaille dans un salon de thé fréquenté par des mafieux. Son existence est bouleversée lorsque deux chiens solitaires et redoutables au sabre font leur entrée, Mugen et Jin. Suite à un combat mouvementé et après avoir gagné à un pari, elle parvient à les convaincre de l’accompagner dans une quête. L’objectif : retrouver le Samouraï qui sent le tournesol.

Samurai champloo - samedi séries
Le trio passe la moitié de la série sans un rond et se retrouve régulièrement à faire les guignols en pleine rue pour ramasser 3 écus

Samurai Champloo est un animé réussi sur tous les plans : personnages déjantés et attachants, bande-son géniale, humour absurde et décapant. Cette série nippone parvient à installer un réel dynamisme entre les protagonistes. Rarement des personnages aux tempéraments aussi différents n’auront été contraints de faire équipe, ce qui aboutit souvent à des situations mémorables. L’animation est fluide et soignée, les scénarios des épisodes sont toujours extrêmement drôles, avec notamment un mélange entre Japon période d’Edo en plein changement social et anachronismes flagrants qui viennent dépoussiérer le tout. Un peu schyzophrène sur les bords, elle apporte une lumière intéressante sur un pays écartelé entre traditions et modernité.

 

Luther

Série de la BBC avec en tête d’affiche le charismatique et talentueux Idris Elba, nous faisons face à une série policière et thriller de bonne facture.

John Luther est un enquêteur doué et réputé de Londres. Souvent affecté à des affaires d’une grande violence, il doit cependant lutter contre ses tourments et sa difficulté à gérer sa colère. 

Luther - Samedi séries
Et la surprise n’est toujours pas des plus réjouissantes.

Pourquoi tous les flics s’appellent-ils John ? Hormis ce petit détail, nous avons affaire à une série qui parvient à distiller une atmosphère dérangeante, presque malsaine par moment. Luther viendra souvent nous mettre face aux limites entre bien et mal. Peut-on faire justice soi-même quand les institutions faillissent ? Fréquenter les êtres les plus obscurs de l’humanité finit-il par nous abîmer l’âme définitivement ? Peut-on échapper à la descente aux enfers quand la Géhenne est notre quotidien ? L’interprétation d’Idris Elba prend aux tripes, chaque épisode nous emmène à la recherche d’un criminel toujours plus violent et tordu.

 

Freaks and Geeks

Gemme de la fin des années 90, Freaks and Geeks se passe en 1980 et est l’histoire d’une génération d’ados sans portables qui tentent de trouver leur voie dans une période difficile de leur existence. Devenue culte, la série a cependant été arrêtée au bout d’une saison faute d’audience.

Suite au décès de grand-mère, Lindsay Weir opère quelques changements radicaux et rejoint les freaks, groupe d’ados rebelles peu intéressés par le lycée et mené par le charismatique Danny. Son jeune frère Sam fait quant à lui partie des ringards du lycée : les geeks, petit groupe marginal qui aime la science-fiction.

Freaks and Geeks - Samedi séries
Avec des moments qui font quand même très mal…

A la fois drôle et plus dramatique dans certains passages, la série est un portrait saisissant de la jeunesse des années 80. Avec des personnages plus vrais que nature (big up aux darons Weir, qui n’a pas quasiment les mêmes chez soi ?), Freaks and geeks parvient à être attendrissante et à respirer la fraîcheur tout en évoquant avec finesse et sensibilité des questions que l’on se pose à cet âge : amour, sexe, avenir… Le casting a révélé grand nombre d’acteurs devenus de grandes stars (bonjour James Franco en merdeux rebelle) et mérite aussi le coup d’oeil pour voir des têtes connues dans leur premier rôle pour certains.

 

Et voilà ! Ce n’était pas mal qu’en dites-vous ? N’hésitez pas à passer voir les précédentes chroniques pour trouver d’autres séries à regarder (et perdre toute vie sociale pour que mon plan diabolique arrive à son terme) :

Samedi Séries #1

Samedi Séries #2

Samedi séries #3

Samedi séries #4

Samedi séries #5

Samedi séries #6

Samedi séries #7

Samedi séries #8

Samedi séries #9

6 commentaires sur “Samedi séries #11, 3 nouvelles séries à voir

  1. Samurai Champloo a l’air plutôt marrant, c’est vrai ! Nickel pour se détendre un peu le weekend ~
    Personnellement mon intérêt se porte surtout sur Luther, parce qu’en plus d’un concept plutôt cool (le mec doit s’occuper d’affaires violentes, mais lui-même a du mal à gérer sa colère ? Sign me in !) tu soulèves des question super intéressantes. Du coup je pense que je vais essayer de me la regarder pendant les vacances.
    Quant à Freaks and Geeks, ça respire les années 80 à plein nez (pis moi j’aime bien ça, à toutes les sauces : https://www.youtube.com/watch?v=xuCVvFk7O3E) ; alors rien que pour l’effet nostalgique ça pourrait être carrément bien à regarder ^^

    1. Luther est vraiment bien, un peu moins sétéotypée que les séries américaines criminelles (format différent et moins politiquement correct, plus cru)

  2. Freaks and Geeks est une super série et c’est vraiment dommage qu’elle fut annulé au bout d’une saison car c’était vraiment prometteur comme série. En plus, les thèmes abordés étaient vraiment intéressants !

    1. Oui, elle fait malheureusement partie du panthéon des séries finies trop tôt T.T C’est dommage quand on voit des séries avec moins de personnasalité qui durent des saisons et des saisons…

    1. Samurai Champloo ne dure en plus qu’une seule saison et les épisodes sont relativement courts 😉 ce qui est fort bien lorsque l’on ne veut pas se lancer dans une aventure de 200 épisodes (Oui, One piece, c’est toi que je regarde)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *