Point lecture du mois de mai, deux premiers romans

Point lecture Mai - Visuel Canva

Malgré ce mois chargé IRL, le point lecture du mois de mai est là ! J’ai lu peu, du coup les chroniques seront un peu plus détaillées que d’habitude. Je remplis mon objectif en parlant d’un auteur peu connu qui sort son premier roman de même qu’un duo d’auteurs Danois qui sont parvenus au bout de leur premier thriller.

Chroniques Edwo, Tristan Kalan

Chroniques Edwo - Point lecture mai

 

Commençons par Chroniques Edwo, un livre de fantasy de Tristan Kalan, un auteur français. Il s’agit d’un roman qui a été écrit dans un univers au départ créé pour le Role Play, ce qui s’en ressent parfois dans la lecture. C’est une lecture que j’ai globalement appréciée malgré quelques défauts assez prégnants.

Dans un premier temps, il s’agit d’un univers original et vaste. On sent que l’auteur a creusé son monde et de nombreux détails viennent apporter une réelle crédibilité et profondeur à ce dernier. Tellement de détails qu’il est parfois de s’y retrouver, entre les divinités et les termes de l’Archinden (un sport très populaire dans cet univers), un index en fin d’ouvrage aurait sûrement pu faciliter la lecture.

Au niveau du scénario en lui-même, il est extrêmement classique mais solide et se laisse suivre. Servi par une écriture fluide et agréable, il y a cependant quelques défauts qui rendent la lecture difficile à certains moments, notamment des dialogues d’exposition assez longs et qui manquaient de naturel. J’avais également du mal à trouver une réelle cohérence dans l’enchaînement des évènements. La raison de la quête dans laquelle se lance le petit groupe n’est jamais clairement explicitée, même certains éléments laissent entrevoir une trame qui sera sans doute plus vaste dans les prochains tomes. J’avais donc un peu de mal à suivre ce qu’il se passait par moment, notamment car les motivations des personnages manquaient de corps pour être réellement crédibles.

Les personnages sont cependant tous bien définis et plutôt sympathiques bien qu’assez archétypaux. Nous avons l’équipe typique de la partie de Role Play, avec barbare et chevalier. Moins simplistes cependant qu’ils n’y paraissent, certains évoluent grandement au fil de l’intrigue, comme Mélissa ou même Arast.

 

The Preacher, Sander Jakobsen

The Preacher - Point lecture mai

Premier roman d’un couple de professeurs, ce roman écrit à quatre mains est un polar de bonne qualité. Le synopsis possède en lui-même une certaine originalité. Deux femmes menant une vie solitaire et introvertie sont retrouvées assassinées. Rien ne les lie cependant entre elles, hormis leur style de vie renfermé, et l’enquête avance lentement. Thorkild, vicaire, doit affronter la mort de sa femme, Karen, qui est l’une des deux victimes. Il constate alors qu’il ne sait rien d’elle. De même, la soeur de Frank, Sanne, est tuée alors même que ses phobies l’empêchaient de sortir de chez elle.

Les auteurs ont mis beaucoup de soin à construire des personnages crédibles et touchants. Que ce soit du côté des enquêteurs avec Thea ou Thorkild et Frank, que les habitants des petits villages danois, la psychologie du roman est poussée, ce qui permet de s’attacher à chaque personnage. L’écriture apporte un soin particulier aux détails, rendant la lecture véritablement vivante.

Le scénario est intelligent et repose sur des rebondissements bien trouvés. Prenant parfois une profondeur presque philosophique, il nous met également face à la problématique de la solitude sociale. Peur des autres, solitude forcée, manipulation mentale… Il est difficile d’affronter les démons qui pourraient être les nôtres.

En somme, un bon thriller bien rythmé, des personnages attachants et des rebondissements qui parviennent à nous surprendre. 

 

Et vous, qu’avez vous lu ce mois-ci ?

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *