C’est parti pour le samedi séries ! Nous partons à la rencontre d’une tueuse sociopathe traquée par une agente pugnace des services secrets britanniques. Ensuite, on meurt (souvent) pour revivre la même journée ad nauseam. Enfin, on découvre un univers fascinant où l’alchimie est art.

Killing Eve

Un thriller drôle et franchement original, Killing Eve est une trouvaille jubilatoire !

Deux femmes. Eve est un agent du MI5, les services secrets britanniques. Brillante, elle s’ennuie dans le triste travail de bureau auquel elle est confinée, à mille lieues des fantasmes d’agent secret qu’elle nourrissait en croyant devenir espionne. Villanelle est une tueuse. Brillante elle aussi, elle apprécie le train de vie luxueux que lui permet le drôle de métier qu’elle s’est choisi. Lorsque leurs chemins s’entrecroisent, rien ne sera plus jamais pareil, pour l’une comme pour l’autre…

Mêlant à merveille ses aspects comiques, notamment un humour British délicatement pince-sans-rire, et des moments dramatiques, Killing Eve est à voir. Sandra Oh joue parfaitement et est vraiment le point fort de la série. Intense et attachante, elle joue une espionne talentueuse mais sous-exploitée. Quant à Villanelle, elle est habituellement le genre de personnage auquel je n’accroche pas. Pourtant, elle parvient à devenir un personnage fascinant, une tueuse sans coeur au visage d’ange, remarquable actrice, manipulatrice, égoïste, violente et charmeuse.

Russian Doll

Une série Netflix qui secoue pas mal et qui parvient à tirer le meilleur d’un contexte risqué.

Une femme prise au piège d’une mystérieuse boucle revit sans cesse une nuit de fête à l’issue de laquelle elle meurt… avant de se réveiller le lendemain, indemne.

Eh bien ça dépote, les gens ! La VO est mémorable et nous plonge dans ce délire un peu psyché. Natasha Lyonne est parfaite dans son rôle de trentenaire paumée qui laisse un passé traumatique la rattrapper. Il est également assez troublant de voir le nombre incroyable de mourir qu’il existe. Comment peut-il y avoir encore autant d’humains ? Si on pouvait redouter une certaine répétition due au concept, la série s’en sort à merveille en proposant des éléments aussi captivaux qu’originaux et un univers unique.

Full Metal Alchemist: Brotherhood

Il est temps ! Voici mon animé et mon manga préféré, le cultissime des cultissimes !

Dans le pays d’Amestris, où l’Alchimie est élevée au rang de science universelle, deux frères, Edward et Alphonse Elric parcourent le monde à la recherche de la légendaire pierre philosophale. Peu après la naissance d’Alphonse, Leur père les abandonne, eux et leur mère, Trisha Elric. Celle-ci meurt de maladie quelques années après son départ, les laissant orphelins. Les deux frères tenteront de faire revenir leur mère à la vie grâce à l’alchimie, bravant la loi qui interdit formellement la transmutation humaine. Ils le paieront au prix fort. Edward, l’aîné, perdra sa jambe gauche, son petit frère perdra son corps tout entier. Ed sacrifiera son bras droit en scellant l’âme de son petit frère Al dans une armure. A l’âge de 12 ans, Edward décide de s’engager dans l’armée en tant qu’Alchimiste d’État.

C’est une oeuvre parfaite ! L’univers est approfondi, ce qui permet aux créateurs de développer des thématiques parfois très graves. Nettoyage ethnique, domination, quête de la connaissance… Les personnages doivent faire face à des moments très éprouvants, ce qui les rend profondément attachants et humains. Ils sont tous des personnalités fortes. Bénéficiant d’une excellente écriture, ils évoluent tout au long de l’animé.

Et vous, quelles sont vos séries du moment ? Un coup de coeur depuis le début de l’année ?

Catégories : Samedi séries

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :