Point lecture du mois de Novembre 2017

C’est parti pour le mois de novembre ! Un mois avec beaucoup de lectures variées que je vous partage cette semaine. J’ai lu moins SFFF que d’habitude mais j’ai découvert de nombreux livres très intéressants. Même de la philosophie !

La métamorphose de Franz Kafka

La-metamorphose-point-lecture

Type : Fantastique / Classique

Editeur : Folio Classique

Après mon voyage en République Tchèque, j’ai voulu découvrir la littérature du pays. Franz Kafka semblait être un bon début. La métamorphose est considérée comme son œuvre la plus abordable.

Gregor Samsa se réveille un bon matin alors qu’il doit se rendre à son morne travail. Ayant du mal à se lever, il médite sur sa vie jusqu’à s’apercevoir qu’il s’est transformé en une énorme blatte…

Le livre de l’absurde par excellence : nous n’avons pas d’explication particulière sur la malédiction qui frappe Gregor Samsa. Chaque décision qu’il va prendre n’a pas de logique : obsession de son travail, il cache la situation à sa famille etc… C’est un récit très troublant car il échappe à nos modes de perception habituels. Il met l’humain face à l’absurdité de son existence. Gregor Samsa effectue un travail ennuyeux et exigeant pour rembourser les dettes de son père, sa famille rejette l’étrange créature qu’il est devenu sans même chercher à entrer en communication avec lui.

Les enfants de Peakwood de Rod Marty

les-enfants-de-peakwood-point-lecture

Type : Fantastique

Editeur : Scrineo

J’en avais entendu parler sur différents Booktubes, je voulais un livre fantastico-horrifique pour l’hiver, Les enfants de Peakwood s’est donc imposé comme une évidence.

Quels sont ces étranges maux qui affligent les habitants de Peakwood, petite ville du Montana, USA ? D’où viennent les blessures qui apparaissent sur le corps de certains de ses habitants ? Pourquoi d’autres commencent-ils à agir étrangement ? Seuls Chayton, le médecin de la ville, et son père, vieux chaman au savoir ancestral, savent reconnaître les signes. Le bouleversement qui approche. Quelque chose en lien avec un accident qui n’aurait jamais dû avoir lieu, dix ans plus tôt. Un secret dont ils ont juré de ne jamais reparler…

Une remise au goût du jour du retour à la vie qui a un petit goût de Simetierre de Stephen King. C’est un livre très prenant et qui parvient à distiller des petites touches d’horrifique et de surprise avec soin et talent. L’histoire parvient à nous tenir haleine et les pages se tournent très vite pour avoir le fin mot de l’histoire. On a instauré un bon équilibre entre le drame humain (deuil, violence, bullying) et l’aspect plus fantastique de l’histoire (chaman, zombie, légendes) qui offrent plusieurs lectures. Il y a cependant un défaut : les personnages manquent un peu de corps et sont parfois un peu fades. Il est donc un peu compliqué de se sentir impliqué quand ils sont en danger.

Porcelaine d’Estelle Faye

Porcelaine-estelle-faye-point-lecture

Type : Fantasy

Editeur : Helios

J’entendais parler d’Estelle Faye avec les seigneurs de Bohen qui fait joyeusement partie de ma wishlist. Attirée par l’originalité de Porcelaine, qui prend place dans la Chine médiévale, je me suis lancée dans la lecture de ce conte enchanteur.

Maudit par un Dieu, Chen porte une tête de tigre qu’il dissimule derrière un masque de porcelaine. Il traîne son cœur fêlé sur les routes en tant qu’acteur. Il fait la rencontre d’un tisseuse, mais doit également défaire les pièges d’une fée jalouse. Une histoire qui traversera des siècles…

Porcelaine est une lecture doudou. Conte poétique bien écrit, on se laisse porté par la fluidité de l’histoire, l’originalité des personnages et les péripéties qui se suivent mais qui ne se ressemblent pas. La plume de l’auteur a su trouver un équilibre parfait entre poésie, simplicité et action. Le récit nous emporte donc dans un contexte qui n’est pas forcément très mobilisé en fantasy : la culture asiatique féodale, ses mythes, ses traditions. Estelle Faye nous offre un livre court mais percutant mené de main de maître. Sans doute l’une des plus jolies découvertes de l’année.

Les délices de Tokyo de Durian Sukegawa

les-délices-de-tokyo-durian-sukegawa-point-lecture

Type : Feel-Good contemporain

Editeur : Le livre de poche

Sélection de Mango & Salt pour le club de lecture du mois de Novembre, je me suis laissée séduire par ce livre court mais gourmand.

« Écoutez la voix des haricots » : tel est le secret de Tokue, une vieille dame aux doigts mystérieusement déformés, pour réussir le an, la pâte de haricots rouges qui accompagne les dorayaki, des pâtisseries japonaises. Sentarô, qui a accepté d’embaucher Tokue dans son échoppe, voit sa clientèle doubler du jour au lendemain, conquise par ses talents de pâtissière. Mais la vieille dame cache un secret moins avouable et disparaît comme elle était apparue, laissant Sentarô interpréter à sa façon la leçon qu’elle lui a fait partager.

Sensible, joliment écrit, il est difficile de ne pas apprécier les délices de Tokyo. Le livre parvient à traiter de thèmes difficiles (la maladie, la réinsertion sociale, la vieillesse…) avec pudeur mais réalisme. Le récit évoque également une partie assez sombre du traitement des malades au Japon dont j’ignorais complètement l’existence. Mais donner plus de détails serait tomber dans un odieux spoiler. C’est aussi une découverte culinaire des pâtisseries japonaises. Vous serez sûrement tentés de découvrir les dorayaki après lecture. Bref, un bon livre feel-good pour la fin d’année.

La reine Margot d’Alexandre Dumas

la-reine-margot-point-lecture

Type : Roman historique / Classique

Editeur : Le livre de poche

Un matin je me suis dit : et si je lisais un classique ? C’est ainsi que j’ai lu La reine Margot.

On s’étripe, on s’égorge, on se massacre avec une volupté sans précédent. Corps transpercés, martyrisés viennent éclabousser un sein nu de leur sang. Les beaux duels des mousquetaires n’ont plus cours à l’heure de la Saint-Barthélemy. On s’assassine avec rage, les hommes sont des chiens, les héros des sangliers blessés.

Résultat des courses, je suis assez mitigée. J’adore les livres de Dumas, Le comte de Monte-Cristo fait partie de mes livres favoris mais la reine Margot n’est pas sa meilleure oeuvre. Elle reste agréable, plutôt surprenante par sa violence qui retranscrit la brutalité de la Saint-Barthélémy. Les antagonistes sont bien croqués et viennent apporter un peu de piment à des histoires d’amour fadasses et stéréotypées. Les parties qui traitent de complots et de soif de pouvoir sont sûrement les plus réussies de ce roman certes réussi mais qui n’échappe pas à certaines longueurs.

L’influence de l’odeur des croissants chauds sur la bonté humaine de Ruwen Ogien

odeur-croissants-chauds-point-lecture

Type : Essai Philosophique

Editeur : Le livre de poche

Il y avait bien longtemps que je n’avais pas lu de philosophie. On m’avait conseillé Ruwen Ogien, je me suis donc plongée dans ce petit livre de philosophie éthique et morale. L’auteur nous propose des exercices de réflexion qui questionne nos décisions morales. Loin des théories absconses, le livre est didactique, facile à lire et très instructif. Il démonte les idées reçues et bien arrêtées que l’on peut avoir sur certains sujets comme la mort, l’avortement, le don d’organes, le droit des animaux (…) en montrant que rien n’est jamais aussi simple qu’on le pense.

 

Je vous retrouve le mois prochain pour le point lecture de décembre ! Un point lecture sous le signe du Cold Winter Challenge !

 

Cet article est également écrit dans le cadre du défi du café des bloggeuses ! Je vous présente trois blogs à suivre :

  • Joyoutside : Un joli blog voyage et lifestyle qui nous plonge de la Colombie jusqu’aux coups de coeur de Joy
  • Wonderwildqueen : J’adore écrire depuis toujours. Je rêvais de devenir écrivain et il me semble que devenir rédac web à son compte est un destin appréciable. Wonder Wild Queen propose des tas de conseils pour celles et ceux qui veulent se lancer et vivre de leur passion !
  • Poursquoi s’ennuyer ? : Le blog lecture de Gaetane vous propose des avis sur ses nombreuses lectures ainsi que des TAGs sympathiques !
 Il

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *