J’avais extrêmement hâte que ce livre sorte. La première trilogie, à la croisée des mondes, est un des piliers de ma vie de jeune lectrice et l’une des sagas qui a précipité ma préférence pour la fantasy et la science-fiction. L’univers qu’avait construit Philip Pullman était vaste, profond et particulièrement ambitieux. De plus, bien que classée littérature jeunesse, son œuvre abordait des thèmes très sombres ou philosophiques, il ne cherchait pas à édulcorer la réalité. Je me suis donc mise en quête du premier tome de cette trilogie, La Belle Sauvage.

 

Synopsis de La Belle Sauvage

 

À l’auberge de la Truite, tenue par ses parents, Malcolm, onze ans, voit passer de nombreux visiteurs. Tous apportent leurs aventures et leur mystère dans ce lieu chaleureux. Certains sont étrangement intéressés par le bébé nommé Lyra et son dæmon Pantalaimon, gardés par les nonnes du prieuré tout proche. Qui est cette enfant ? Pourquoi est-elle ici ? Quels secrets, quelles menaces entourent son existence ? Pour la sauver, Malcolm et Alice, sa compagne d’équipée, doivent s’enfuir avec elle. Dans une nature déchaînée, le fragile trio embarque à bord de La Belle Sauvage, le bien le plus précieux de Malcolm.

 

Une pépite de la littérature jeunesse

 

Le style de Pullman n’a rien perdu de cette saveur unique, de cette fausse simplicité qui permet de rendre ses histoires extrêmement visuelles. C’est fluide, les descriptions ne sont jamais trop longues, jamais trop courtes, ce qui nous permet de nous plonger facilement dans cet univers si riche. Car durant toute ma lecture, j’ai retrouvé la complexité du monde de Lyra, par petites touches. Il fait facile de deviner que la suite de la trilogie prendra, comme la précédente, toute son ampleur. J’ai également retrouvé les touches de noirceur adulte qui apportent une réelle densité à l’histoire, prouvant qu’il n’est pas nécessaire d’affadir ses mots pour écrire pour la jeunesse.

On y retrouve la critique du fanatisme religieux chère à l’écrivain. Il met cette fois-ci en avant l’embrigadement des jeunes enfants malléables en utilisant des textes sacrés. Les gamins finissent par devenir des outils de délation auprès des autorités, avec pour modèle un gamin ayant tranquillement dénoncé sa propre famille. A l’aise. Philip Pullman n’hésite pas à partager ses valeurs et ses idées, notamment autour de l’indépendance et de la liberté de penser librement. En ce sens, ses écrits sont à mettre entre toutes les mains.

Les personnages sont très bien caractérisés, Malcolm est vraiment très attachant avec son caractère vif et bienveillant. On frissonne vraiment avec lui. On espère avec lui. On aime avec lui. On souffre avec lui. Alice, la seconde protagoniste, ne manque pas de piquant ! Déterminée, intelligente mais revêche, ce personnage est remarquablement bien construit et crédible. On y retrouve le charismatique Lord Asriel, l’ambitieuse Mrs Coulter, toujours machiavélique et manipulatrice. En bref, une galerie de personnages magnifiquement écrits !

Certains passages pourraient sembler un peu long, la première partie met du temps à embrayer où la deuxième partie semble être trop rapide. Mais malgré ces défauts mineurs, j’ai très hâte de connaître la suite !

 

Conclusion : foncez !

 

C’est réussi pour moi ! Philip Pullman revient avec panache dans son univers et parvient à créer une nouvelle histoire qui complète la première parfaitement. L’auteur fait preuve d’une grande maîtrise dans l’évolution des personnages, la construction de leur caractère… Le livre est attachant et l’on suit avec plaisir les aventures de nos jeunes héros.

Lien pour acheter le livre : La Belle Sauvage

Note : 17/20

Catégories : Chroniques

2 commentaires

Rhiannon Telvanni · 31 janvier 2018 à 15 h 07 min

Je l’ai lu récemment et je l’ai adoré ! C’est également l’une des saga “pilier” de mon enfance et je suis retournée dans cet univers avec joie ! J’ai hâte de lire la suite.

    Camille Barbry · 1 février 2018 à 18 h 56 min

    L’une des meilleures sagas fantasy jeunesse, clairement 😀

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :