C’est samedi, samedi séries ! Cette semaine, je vous propose une série fantastique allemande qui ranime des secrets de famille bien enfoui. On attaque ensuite avec une comédie délurée sur une famille dysfonctionnelle. Pour terminer, je vous invite à découvrir le conte des Mille et une nuits réécrits à la sauce animé.

Dark

Une série allemande ? Autre que Derrick ? Voilà qui a attiré mon œil de sériephile. La série était comparée à Stranger Things. Comparaison qui sonne l’argument marketing creux, mais allons-y !

Dans une petite ville d’Allemagne, les secrets du passé ressurgissent lorsqu’un enfant disparaît sans laisser de traces. La disparition fait écho à une autre, trente en plus tôt, qui a lieu dans les mêmes circonstances troubles.

https://i0.wp.com/media.giphy.com/media/l3mZmfNE4cPjISDZK/giphy.gif?w=750&ssl=1

La comparaison avec Stanger Things est abusive, même si les deux séries baignent dans la même atmosphère surréelle. Dark n’a pas le même aspect madeleine de Proust et n’est pas construit sur la nostalgie qu’il peut nous faire ressentir. C’est avant tout drame familial dramatique avec des touches de fantastique. Techniquement, c’est très réussi. La photographie est bien menée, on change de travail sur l’image suivant l’époque que nous voyons. L’ambiance est glauque et stressante. Les acteurs sont très bons, je trouve le personnage d’Ulrich très intéressant, de même que le jeune Jonas qui est très convaincant. Le scénario est bien ficelé, avec beaucoup de retournements de situation bien maîtrisés. C’est une série plus proche d’un Twin Peaks au niveau de l’ambiance, mais alors c’est vraiment léger.

 

Raising Hope

Un peu de légèreté avec une série comique américaine très attachante. J’ai vu raising Hope il y a quelques années et j’avais beaucoup aimé cette petite comédie sans prétention.

Jimmy Chance a 23 ans, pas d’ambitions, pas de projets et vit chez ses parents. Alors qu’il pense avoir trouvé l’amour avec une jeune femme, elle se révèle être une tueuse en séries. Arrêtée, les ennuis ne font que commencer car elle est tombée enceinte. Jimmy prend Hope en charge dans sa famille dysfonctionnelle.

https://i1.wp.com/media.giphy.com/media/M569rpxVKG2Ag/giphy.gif?w=750&ssl=1

La série repose beaucoup sur ses personnages délirants pour créer des effets comiques. Son point fort est de ne jamais se moquer méchamment des personnages à la marge mais de les montrer sous un jour attachant, sympathique. Jimmy est un jeune homme un peu immature, ado attardé qui tente de prouver au monde qu’il peut s’en sortir en tant que père. Mon personnage préféré est Maw-Maw, la grand-mère est sénile, qui est vraiment hilarante. La série est délirante mais elle reste sensible dans la construction de ses personnages. Si vous cherchez une série légère et sympathique, je vous conseille celle-ci.

 

Magi, the labyrinth of magic

Mon dernier s’est arrêté sur une série japonaise colorée. Magi est une réécriture des contes des mille et une nuit à la sauce animé.

Dans le monde de Magi, d’étranges lieux appelés “Labyrinth” ont commencé à apparaître de manière totalement aléatoire 14 ans avant le début de l’histoire. A l’intérieur ? Des montagnes de richesses, mais aussi d’horribles pièges et dangers. Cependant, dès qu’une personne est arrivée au bout du Labyrinth, celui-ci disparaît, laissant ses trésors à celui qui l’a vaincu. Aladdin, le personnage principal, est un enfant tout ce qu’il y a de plus inoffensif… du moins, en apparence ! En effet, la flute qu’il porte autour du cou est la demeure d’un puissant djinn du nom de Hugo. Un jour, le duo va faire la connaissance d’Ali Baba, dont le rêve est d’entrer dans un Labyrinth, en quête de richesse et de gloire ! Avec l’aide d’Aladdin, son rêve lui semble être à portée de main.

https://i2.wp.com/media.giphy.com/media/G0WgHGfM9bIXe/giphy.gif?w=750&ssl=1

Je trouve dans un premier temps que l’adaptation très libre qui est faite de l’œuvre de base st intéressante et offre de belles situations. Les personnages, marqués comme dans beaucoup d’animés, s’éloignent des clichés. Si Aladdin apparaît comme un jeune garçon naïf, il se révèle rapidement avec plus de profondeur. Il y a beaucoup d’aventures, de la magie, du mystère et c’est un voyage très dépaysant. Animé assez léger de manière générale, il arrive à avoir des moments sérieux.

 

C’est tout pour cette semaine ! Vous avez aimé ces séries ? Vous les découvrez ? N’hésitez pas à partager en commentaire. Rendez-vous pour un prochain samedi séries.

Catégories : Samedi séries

2 commentaires

Jules · 17 février 2018 à 20 h 29 min

J’ai adoré Dark ! Il y a quelques similarités avec Stranger Things mais c’est très léger en effet et je dirais que techniquement parlant, Dark surpasse Stranger Things ! C’est beaucoup plus complexe. J’ai vraiment hâte de voir ce que donnera la saison 2. Je connais seulement Raising Hope de nom mais je n’ai jamais regardé. Magi, The Labyrinth of Magic, je ne connaissais pas du tout mais ça me tente bien donc merci pour la découverte 😉

Bises 🙂

    Camille Barbry · 18 février 2018 à 10 h 24 min

    Je suis tombée accro à Dark, j’ai trouvé la série très bien faite ! Vu la fin de la première saison, j’ai hâte de voir la suite !

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :