Je remercie les presses universitaires de Grenoble et Babelio pour cet essai reçu dans le cadre de la dernière masse critique. le titre avait attiré mon intérêt dans ma liste car je le féminisme reste à mes yeux un enjeu majeur, surtout aux nouvelles méthodes et questions biologiques qui concernent le corps de la femme : GPA, droit à l’IVG, PMA… Mais aussi parce que, pour beaucoup, le féminisme dans notre société actuelle semble être dépassé, comme si les droits qui étaient acquis l’étaient pour toujours sans possibilité de faire un pas vers l’arrière. Je parle bien sûr dans l’imaginaire collectif, où j’entends beaucoup de femmes dire qu’elles ne sont “pas féministes mais…” ou des personnes qui pensent que le féminisme se limite aux Femens.

 

Synopsis de Pourquoi encore le féminisme ?

 

Techniques de procréation médicalement assistées, gestation pour autrui, intersexualité… Autant de problématiques de nos sociétés contemporaines qui soulèvent la question du libre choix, de la liberté individuelle, et du féminisme. Peut-on tout se permettre au nom de la liberté individuelle ? En quoi consiste la liberté des individus ? Jusqu’où va-t-elle ? Et comment se négocie sa réalisation vis-à-vis d’autres valeurs ? Qu’en est-il en particulier des femmes, face à des questions qui abordent la maîtrise de leur propre corps ?

 

Un essai complet et instructif

 

L’ouvrage de Crystal Cordell traite de la question de l’éthique et du choix. La chercheuse explique et détaille notamment la question épineuse de l’éthique face au biologique, au corps et à la reproduction en reprenant aussi bien la pensée platonicienne que kantienne qui ont façonné les modes de pensée occidentaux, ainsi que les doctrines libérales. Les sujets abordés résultent donc de problématiques très contemporaines et sensibles.

L’autrice rappelle ainsi avec pertinence (on ne le fera jamais assez) que les droits des femmes ont mis du temps à être acquis. J’ai trouvé ses explications à la différence de traitement entre les femmes et les hommes, au niveau civils comme matériels, très pertinents. De même, la pensée de Simone De Beauvoir est très clairement synthétisée et expliquée et vous pourrez donner une réponse très claire au prochain imbécile qui vous sortira des arguments usés jusqu’à la corde tels que : “c’est normal que les hommes et les femmes aient des droits différents, ils sont différents” ou “la femme est plus faible que l’homme et son destin biologique est donc de rester à la maison faire la popote”. L’auteure rappelle aussi très justement, en détaillant notamment des argumentaires de féministes moins mises en avant que Simone de Beauvoir, qu’il n’existe pas qu’un seul féminisme. Comme tous les courants de pensées, il y a plusieurs écoles qui tombent parfois en désaccord sur certaines questions et concepts.

J’ai aussi beaucoup apprécié toute la partie où l’autrice détaillait la différence entre nature et culture, une pensée complexe mais qui est le nerf de la guerre dans beaucoup de questions contemporaines comme la PMA ou l’interruption de Grossesse Volontaire. De même, les questions éthiques comme la marchandisation du corps face à la liberté de choix individuelle, la morale face au choix individuel, la problématique de l’intersexualité qui est existe réellement, sont des parties essentielles qui mettent en avant la complexité dans le définition de mettre en place des lois sur la seule base de la morale, concept fluctuant selon les époques et les cultures.

 

Pour mieux comprendre le féminisme contemporain

 

En somme, j’ai trouvé que ce texte parvenait à cibler de manière très claire les grandes problématiques face auxquelles les féminismes devaient être mobilisés. Ainsi, l’auteure préconise un principe de prudence, dans le sens de prendre en compte et d’analyser les situations au cas par cas dans des questions aussi épineuses. Ce qui mène finalement à justifier la nécessite du libre-choix.

Note : 16/20

Vous pouvez acheter le livre par ici. Toutes les chroniques sont disponibles par là.

 

Catégories : Chroniques

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :