Le Samedi Séries est de sortie ! Vous voulez un voyage dans l’Amsterdam du XVIIe siècle ? Un huis-clos japonais ? Un animé comique fantasy bien pêchu ? Vous allez trouver votre bonheur !

 

The miniaturist

Une mini-série qui adapte un succès littéraire : The miniaturist est en deux épisode, un petit plaisir rapide.

Résultat de recherche d'images pour "the miniaturist gif"

Amsterdam, 1686. Nella Oortman épouse un riche marchand dans l’espoir de trouver amour et prospérité. A seulement 18 ans, la jeune femme découvre un monde peuplé de sombres secrets et de mystères qui lui font craindre pour sa vie.

La série dispose d’une ambiance étrange et dépaysante, les Pays-Bas du XVIIe siècle sont rarement appréhendés dans les séries. C’est donc une période de faste pour les marchands aisés de cette époque, qui se disputent les richesses et le pouvoir. Nous suivons la jeune Ella, mariée pour sauver sa famille de la ruine. A 18 ans, elle n’aspire qu’à un foyer stable auprès d’un mari aimant. Mais elle découvre à la place une société viciée et hypocrite alors qu’elle tente de s’adapter à son nouvel environnement. Ce qui nous plonge le plus dans cet univers, c’est la reconstitution aussi minutieuse que des tableaux. Il nous semble parfois que nous sommes dans les atmosphères en clair-obscur des grands maîtres de l’époque, avec un grand détail dans les objets, comme si nous assistions à la reconstitution d’un miniaturiste cinématographique.

La série accuse cependant parfois quelques longueurs et manque un peu de dynamisme, mais le scénario autour du mystérieux miniaturiste ainsi que les secrets des différents personnages en font tout de même une série de bonne facture.

 

Re: Mind

Continuons avec un huis-clos du soleil levant, Re: Mind est une production dont je n’attendais rien mais qui a su me captiver.

Résultat de recherche d'images pour "re:mind gif"

Onze lycéennes se réveillent dans une grande salle à manger où on les a confinées. Craignant pour leur vie, elles se demandent ce qui a pu motiver un acte si bizarre.

La série repose sur des mécaniques assez simples, notamment sur une première narration au présent où des lycéennes japonaises échangent pour le suicide d’une de leur camarade. Une deuxième est construite en flashback où des souvenirs du passé reviennent. J’ai trouvé les actrices très convaincantes, on est avec elles pour découvrir le passé et savoir ce qui est vraiment arrivé à leur camarade. L’intrigue est très proche d’un 10 petits nègres, les lycéennes disparaissant une à une à chaque nouvelle révélation. La série traite notamment de l’Ijime, ce harcèlement scolaire problématique au Japon, de l’effet de groupe, de la passivité face à une personne en danger ou des problèmes qui subviennent lorsqu’on veut faire justice soi-même. Bien sûr, comme dans beaucoup de séries nippones, on peut des rebondissements pas très crédibles, mais je pense que c’est plus un écart culturel que de réels erreurs.

 

Slayers

Comédie et fantasy ? C’est possible et c’est avec Slayers ! Un animé décalé que j’aime particulièrement.

Résultat de recherche d'images pour "slayers gif"

L’histoire tourne autour des aventures de Lina Inverse, sorcière surpuissante et spécialiste de magie noire, qui parcourt le monde pour acquérir des trésors et de l’expérience. Autour d’elle se construit un groupe d’amis qui fera face à des périls mettant en danger le monde entier.

Slayers semble a priori tout ce qu’il y a de plus classique, du moins si l’ensemble de ces personnages ne semblaient pas être issus d’une désastreuse erreur de casting. Lina est une magicienne surpuissante mais aussi égoïste et terriblement avide. Gourry, censé être le preux chevalier, est un crétin fini avec une épée légendaire. Et ainsi de suite. Destruction de villages, chasse au dragon et aux trésors sont au menu de cet animé hors normes…

 

Quelle série avez-vous préféré ? Vous avez une série coup de cœur du moment ? N’hésitez pas à partager !

Catégories : Samedi séries

2 commentaires

Myam · 1 mai 2018 à 14 h 31 min

Depuis le temps que je voyais passer des images du Miniaturist, c’est ton article qui m’a finalement décidée à me lancer dans son visionnage 🙂 merci, très bonne découverte !

    La Geekosophe · 3 mai 2018 à 20 h 29 min

    J’adore tellement certains plans qui ressemblent aux tableaux des peintres flamands de cette époque 🙂

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :