Le samedi séries du jour vous propose du dantesque, de l’inattendu, de l’horrifiant… D’abord, une ballade horrifique dans la verdoyante Pays-de-Galle, avec une ambiance entre thriller et fantastique. Ensuite, nous nous arrêterons dans une librairie tenue par un irlandais misanthrope et alcoolique. Enfin, partons à la rencontre de l’homme le plus fort et le plus blasé de l’univers. Rien que ça.

Requiem

Requiem est une série aux inspirations gothiques qui se passe au fin fond du Pays-de-Galles. Prêts à découvrir ce thriller aux forts accents fantastiques ?

Matilda Gray, une violoncelliste primée, est décidée à élucider le mystère qui a conduit sa mère à se suicider. Le sombre voyage vers la vérité de Matilda commence par la découverte d’une affaire de disparition qui lie sa mère à une enfant au pays de Galles.

Requiem bénéficie d’une ambiance étrange portée par un travail sonore très réussi qui parvient à être très inquiétant. Nous sommes accompagnés de murmures indistincts qui semblent venir d’un autre monde. Le scénario est intrigant : l’histoire commence sur les chapeaux de roue lorsque la mère de Matilda se suicide sans raison apparente. Comment était-elle liée à la disparition de la jeune Carys ? Pourquoi les gens du village semblent si réticents à évoquer le drame ? A quoi sert la chambre bleue et pourquoi son unique fenêtre est-elle condamnée ? Les acteurs sont convaincants dans cette série troublante et les nombreux rebondissements parviennent à nous tenir en haleine.

 

Black Books

Restons dans un univers résolument British avec Black Books, l’histoire d’une petite librairie londonienne tenue par un irlandais alcoolique misanthrope.

Black Books est une librairie londonienne de seconde zone, tenue par un irlandais alcoolique répondant au doux nom de Bernard Black. Ce dernier ne fait aucun effort pour vendre ses livres ou s’habiller, il déteste ses clients et ne connaît rien à la comptabilité…

Image associée

L’humour décalé anglais frappe de plein fouet ! Personnages absolument délirants, situations grotesques, gags inattendus… La série propose des histoires hilarantes avec son trio complémentaire. Bernard est le point fort de la série, avec son caractère asocial et désagréable, constamment un livre à la main et un whisky dans l’autre ! Sans prétention, elle nous promet de passer 20 minutes d’humour hors normes et de personnages aussi étranges qu’attachants.

 

One Punch Man

L’un de mes derniers binge watch en date, One Punch Man a su me convaincre alors que l’animé ne partait pas forcément gagnant.

Histoire de passer le temps, Saitama est devenu un héros. Trois années d’un entraînement spécial lui ont donné un pouvoir le rendant invincible. Mais Saitama est devenu si fort qu’un seul coup de poing lui suffit à terrasser chaque adversaire se présentant, aussi puissant soit- il. Aujourd’hui encore, un nouvel ennemi se dresse devant ce héros blasé qui a perdu sa motivation… et ses cheveux ! Parviendra-t-il à retrouver la patate ?

Résultat de recherche d'images pour "one punch man gif"

One Punch Man cumule les bons points : la série est drôle, bien écrite, l’animation est fluide et dynamique, les personnages attachants… C’est un des meilleurs animés que j’ai pu voir, une parodie des histoires de super-héros et des monstres géants si chers à nos amis nippons. Dans un Japon parallèle, l’humanité est régulièrement la proie de créatures belliqueuses cherchant la destruction du monde. Le charadesign des monstres est hilarant et toujours plus ridicule ! La série se dote parfois de références poussées comme Lovecraft. Autre point fort : la relation entre Saitama, un faignant et insouciant, et le cyborg sérieux qui lui sert d’élève est très bien menée et franchement drôle.

 

Ce Samedi séries vous a découvrir de nouvelles perles à binge watcher ? Partagez vos séries préférées en commentaire !

 

 

Catégories : Samedi séries

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :