Une histoire d’identité trouble et de jumelles, le tout en huis-clos sur une île l’écosse. Il n’en fallait pas plus pour me convaincre de me plonger dans ce thriller psychologique battu par les vents glacés des highlands.

Synopsis de Le doute

Un an après le décès accidentel de Lydia, l’une de leurs filles jumelles, Angus et Sarah Moorcroft quittent Londres pour oublier le drame. Ils s’installent sur une petite île écossaise, qu’ils ont héritée de la grand-mère d’Angus, au large de Skye. 
Mais l’emménagement ne se passe pas aussi bien que prévu. Le comportement de Kirstie, leur fille survivante, devient étrange : elle se met à affirmer qu’elle est en réalité Lydia. Alors qu’un brouillard glacial enveloppe l’île, l’angoisse va grandissant… Que s’est-il vraiment passé en ce jour fatidique où l’une des deux sœurs a trouvé la mort ? 

 

Thriller psychologique original

Ce fut plutôt une bonne lecture. L’auteur rend sa lecture assez addictive en nous mettant constamment face à un doute insidieux qui s’installe petit à petit. En effet, il alterne le point de vue subjectif de Sarah, dévastée par la mort de son enfant. Fragile, elle tente de se reconstruire et ce sera elle qui racontera la majorité de l’histoire. Les souvenirs de l’accident qui a provoqué la mort de sa fille sont très flous, elle se lance donc dans une enquête pour savoir ce qui a vraiment lieu ce jour fatidique.

Mais Tremayne nous amène le point de vue de son mari. A travers ses yeux, on doute de ce que perçoit Sarah et le contraire est aussi vrai. En effet, la paranoïa finit par nous gagner, au même titre que Sarah qui finit par se méfier de tout dans sa quête de vérité.

Il y a également une bonne construction du suspense, avec notamment des moments qui frôlent le fantastique. L’atmosphère étrange et onirique de l’Ecosse sauvage se marie à ces légendes de revenant. Le thème de la gémellité, avec toute la fascination qu’il engendre, ajoute à cette atmosphère étrange. Certaines scènes sous tension sont très bien menées, notamment les passages en hui-clos qui rendent vraiment inquiets.

Quand à la fin, elle est plutôt satisfaisante et finit de plonger le récit dans une atmosphère fantastique, apportant finalement de questions que de réponses. En revanche, je trouve que le livre traîne parfois un peu en longueur, sûrement pour prendre le temps d’installer une ambiance. Ensuite, j’ai parfois trouvé le personnage de Sarah un peu naïve, voire concon dans certaines de ses certitudes.

 

Un thriller obsédant malgré quelques défauts

Une bonne lecture différente d’autres thrillers avec son choix de décors original et oppressant, mais aussi un choix thématique traité de manière originale. Le choix des jumeaux et de la confusion d’identité est toujours un peu risqué car c’est une ficelle très usée. Mais Tremayne parvient à créer une histoire glaçante avec des moments de tensions très réussis.

 

Note : 15/20

Pour acheter le livre c’est par là. Toutes les autres chroniques par ici.

Catégories : Chroniques

2 commentaires

Zina · 18 juin 2018 à 8 h 58 min

J’avais bien aimé, c’est bien fait je trouve.

    La Geekosophe · 20 juin 2018 à 22 h 17 min

    Oui, j’ai bien aimé sa façon de brouiller les pistes

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :