Le chuchoteur, voilà un roman dont j’entendais parlé depuis longtemps et dont les critiques éveillaient mon intérêt. Premier roman de l’auteur italien Donato Carrisi, l’histoire nous amène dans les dédales d’une enquête infernale, à la poursuite d’un tueur d’enfants.

 

Synopsis de “Le Chuchoteur”

Cinq petites filles ont disparu. Cinq petites fosses ont été creusées dans la clairière. Au fond de chacune, un petit bras, le gauche.
Depuis le début de l’enquête, le criminologue Goran Gavilla et son équipe ont l’impression d’être manipulés. Chaque découverte macabre les oriente vers un assassin différent. Lorsqu’ils découvrent un sixième bras, appartenant à une victime inconnue, ils appellent en renfort Mila Vasquez, experte en affaires d’enlèvement. Dans le huis clos d’un appartement, Gavila et ses agents vont échafauder une théorie à laquelle nul ne veut croire…
Un époustouflant thriller littéraire, inspiré de faits réels.

 

Un très bon thriller aux rebondissements multiples

J’ai beaucoup aimé ce livre pour beaucoup de raisons. Dans un premier temps, l’histoire est pleine de rebondissements et je me suis laissée piéger à plusieurs reprises par les chemins tortueux que le scénario pouvait emprunter. le livre n’est absolument pas prévisible et égraine les fausses pistes macabres au fil des pages avec brio. L’auteur invente un tueur capable de manipuler ses semblables, si bien qu’il semble toujours avoir un coup d’avance sur tout.

Les personnages sont bien construits et présentent tous leurs propres personnalités. Sans être tous très attachants, ils ont le mérite d’être des personnages crédibles qui apportent du corps à l’histoire. le personnage de Goran Gavila est très intéressant. de même que Mila, spécialiste des enlèvements d’enfants au manque d’empathie perceptible.

J’ai beaucoup apprécié que l’on sente la patte d’une personne qui connaît bien les rouages de la justice, notamment de la psychologie des tueurs en série. L’aspect réaliste renforce la noirceur du récit et donne encore plus de force aux événements très sombres qui traversent le roman. Surtout lorsque l’on s’aperçoit que l’on fait face à un récit qui s’éloigne des constructions classiques pour devenir une oeuvre singulière et glaçante.Certains passages sont tellement marquants qu’il est difficile d’en sortir indemnes, car Donato Carrisi parvient à jouer avec nos peurs les plus intimes.

 

Quasiment un incontournable

En somme, le chuchoteur est vraiment un très bon thriller qui ravira les fans du genre. Grâce à sa construction millimétrée qui joue avec nos attentes et parvient sans cesse à surprendre, le roman va pouvoir faire partie des cadors du genre.

Note : 17/20

Si vous voulez acheter le livre, c’est par ici. Pour retrouver toutes les chroniques c’est par là.

Catégories : Chroniques

4 commentaires

La Gauffre · 4 juillet 2018 à 17 h 33 min

Hey coucou 🙂 Que ça me donne envie de le lire, mais vais-je oser? En tout cas, tu m’as donné l’eau à la bouche ^^ Bises

    La Geekosophe · 7 juillet 2018 à 13 h 10 min

    Tu peux te laisser tenter, c’est un très bon cru 😉 Je l’ai lu quasiment d’une traite

Sophie · 4 juillet 2018 à 18 h 39 min

J’ai adoré ce roman, qui m’a surprise aussi à de nombreuses reprises, et m’a laissée scotchée ! Ses romans suivants sont tout aussi ciselés et incroyables. Il n’y a que la femme aux fleurs de papier que je n’ai pas lu. Mais je te conseille aussi, outre la suite de celui-ci, de découvrir Le tribunal des âmes.

    La Geekosophe · 7 juillet 2018 à 13 h 11 min

    Je vais très certainement me prendre la suite ! Il y avait longtemps que je n’avais pas été aussi captivée par un roman policier ou un thriller !

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :