Pour le coup, voilà un livre acheté complètement au hasard dans un aéroport pendant que je regardais le rayon roman. Attirée par une couverture sympathique et une histoire prometteuse dans un contexte historique fascinant. Je viens de fermer les dernières pages et qu’en ai-je pensé ?

 

Synopsis de Mascarade

Du ghetto noir aux riches familles blanches, en passant par la mafia italienne tenue par Al Capone, Chicago vit au rythme du jazz, de la prohibition, et surtout du crime. Alors que des mafieux et des politiques meurent empoisonnés après un dîner, les détectives Michael Talbot et Ida Davis enquêtent sur la disparition, à la veille de leur mariage, d’un couple de fiancés appartenant à la plus riche dynastie de la ville. Au même moment, Jacob Russo, photographe pour la police, se trouve confronté à une scène de crime qui lui en rappelle effroyablement une autre. 

 

Un polar historique de haute volée

Dans un premier temps, Ray Celestin a un style très accrocheur et efficace ! En quelques pages, il parvient à nous immerger dans le Chicago endiablé des années 20, en pleine prohibition et dans la violence des affrontements de gangs. L’auteur construit trois histoires distinctes mais qui finissent par se croiser, un procédé narratif classique mais toujours prenant. Surtout qu’ici, Ray Celestin maîtrise très bien son récit et en profite pour distiller des informations sur son époque.

En effet, le roman est très documenté. Nous assistons à bien plus qu’à un simple thriller, mais c’est le portrait d’une ville et d’une époque qui se construit. Entre splendeur et misère, le Chicago bouillonne de jazz, de fêtes, de vie, mais aussi de drame, de violence et de sang. On y croise plusieurs personnalités proéminentes : le dangereux Al Capone mais aussi Louis Armstrong, qui est en pleine ascension, en voie de devenir la grande star qu’il est devenu.

L’histoire est bien rythmée et n’a pas vraiment de temps mort. Tous les personnages ont une personnalité forte et illustrent à leur manière les paradoxes d’une société fracturée. Michael Talbot est marié à une femme noire. Ida Davis est une noire à la peau pâle, mettant régulièrement en lumière les rapports de hiérarchie qui régissent les Etats-Unis de la ségrégation. J’ai été touché par le personnage de Dante, en lutte avec ses addictions et un passé très violent. 

L’auteur se repose sur le principe de l’OULIPO pour cette série de romans. Il s’est restreint à des règles strictes : chaque livre de cette série correspond à un morceau de jazz et à une ville. Le roman en suit le rythme et chaque personnage représente un instrument. 

 

Un thriller qui frôle la perfection

Mascarade est une pépite parmi les thrillers. Son contexte historique fascinant et rigoureux apporte un vrai plus à l’ensemble de l’histoire, créant une atmosphère à la fois survoltée et étouffante. L’histoire est bien maîtrisée et montre les recherches très poussées que l’auteur a menées. Un livre de swing, qui oscille constamment entre émerveillement et horreur. 

Note : 16/20

Pour acheter le livre c’est par ici. Toutes les chroniques sont par là.

Le roman fait partie du challenge du pavé de l’été organisé par le blog sur mes brizées :

 

Catégories : Chroniques

4 commentaires

heyimManon · 4 septembre 2018 à 17 h 07 min

J’ai découvert l’ouvrage précédent de cet auteur grâce à sa couverture moi-aussi ! Puis le résumé m’a plus de suite : le récit se déroule à la Nouvelle Orléans et c’est un policier, il n’en fallait pas plus. Mascarade me tente beaucoup, car j’ai très envie de continuer les aventures de Talbot et Ida, cette fois dans l’univers d’Al Capone !

    La Geekosophe · 6 septembre 2018 à 18 h 04 min

    Je prendrais aussi le premier tome <3 J'ai vraiment apprécié cette lecture !

lcath · 8 septembre 2018 à 22 h 26 min

Un roman passionnant on dirait … à noter

    La Geekosophe · 9 septembre 2018 à 23 h 46 min

    En effet, je commençais à craindre d’être lassée par les thrillers 🙂

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :