Une des pépites de l’imaginaire de ce début d’année ! Cuits à point d’Elodie Serrano laissait entendre une histoire drôle avec un duo efficace. Mais qu’ai-je pensé de ce roman ?

Synopsis de cuits à point

Gauthier Guillet et Anna Cargali parcourent la France pour résoudre des mystères qui relèvent plus souvent d’arnaques que de véritables phénomènes surnaturels. Mais leur nouvelle affaire est d’un tout autre calibre : pourquoi la ville de Londres subit-elle une véritable canicule alors qu’on est en plein hiver et que le reste de l’Angleterre ploie sous la neige ? Se pourrait-il que cette fois des forces inexpliquées soient vraiment en jeu ?

Un roman globalement efficace

Une histoire menée tambour battant

Ce fut globalement une histoire distrayante ! L’histoire est bien rythmée avec une écriture légère est efficace. On ne s’ennuie absolument pas en suivant les péripéties de notre duo d’enquêteurs de choc : Anna l’Italienne et Gauthier le Français. C’est en particulier le cas pour la première partie du roman, où l’on se demande bien ce qui peut causer la hausse de température de notre, habituellement, si pluvieuse ville de Londres.

L’écriture d’Elodie Serrano est très efficace dans les scènes d’action. Elle a un vrai sens de la mise en scène et du dramatique qui tient en haleine et qui permet de parfaitement se représenter ce qu’il se passe. C’est ce qui fait du roman un page-turner redoutable dans son genre, et même plutôt original par certains aspects. Son idée de départ est d’ailleurs accrocheuse.

Des personnages convaincants malgré quelques faiblesses au casting

Les personnages proposés sont assez variés. J’ai plutôt apprécié Anna. Elle présente en plus une histoire assez réaliste pour l’époque du récit. Elle est en effet veuve, ce qui lui permet d’être plus livre que la plupart des femmes de son époque, ce qui explique pour quoi elle a un métier et s’autorise à voyager à travers l’Europe. Son compagnon, Gauthier, n’est malheureusement pas aussi sympathique, à vrai dire il est si souvent décrit comme autoritaire et colérique que c’en est caricatural !

Quant aux personnages secondaires, ils se contentent de faire de la figuration, sans être ni trop attachant ni trop insipides. Une fois de plus, la longueur du roman ne laisse grand place au détail sur les différentes personnalités et histoires de chacun. Gauthier est par exemple très en surface : pourquoi est-il aussi sceptique ? Pourquoi s’est-il lancé dans la profession de démystificateur ? Comment Anna et lui en sont-ils venus à faire équipe ?

Un manque de développement qui peut se faire sentir

En tout cas, la forme, le concept et le manque d’explications laissent présager des suites à venir. Mais l’idée laisse par moments comme un goût de trop peu. Le roman aurait gagné à plus détailler son univers et ses personnages, ce qui lui aurait donner plus de profondeur et l’aurait rendu plus mémorable sur le long terme.

Ce n’est pas non plus un grand livre à mystères. Les rebondissements ne sont pas très difficiles à deviner. En fait, c’est une bonne lecture si vous souhaitez trouver quelque chose de sympathique à lire, pour passer le temps, mais ne cherchez pas un roman très approfondi. Il se lit d’ailleurs assez vite, étant assez court. Il manque un peu de souffle sur la fin mais il reste plutôt bon.

Cuits à point est un divertissement efficace mais qui n’a pas vertu à marquer

Cuits à point est un bon divertissement. Bien rythmé, bien mené, avec un bon équilibre entre originalité et touches classiques. Si tous les personnages ne sont pas attachants, ils ont le mérite d’avoir des personnalités marquées. Dommage cependant que le roman n’ait pas un peu plus développer son univers et quelques éléments : il aurait gagné en corps et aurait été plus qu’un simple divertissement.

Note : 14/20

Vous pouvez acheter le livre par ici. Toutes les chroniques sont par là.

Catégories : Chroniques

3 commentaires

Yuyine · 27 mars 2020 à 8 h 27 min

Je le garde en tête comme un bon divertissement sans en attendre de trop. Je suis tout de même curieuse de la lire pour découvrir l’autrice et pour passer un bon petit moment.

    La Geekosophe · 27 mars 2020 à 17 h 55 min

    Moi de même 😉

Cuits à point, d’Elodie Serrano – Les Chroniques du Chroniqueur · 25 mars 2020 à 8 h 00 min

[…] pouvez également consulter les chroniques de Boudicca, Célindanaé, La Geekosophe, Dup, Fantasy à la […]

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :