Enfin du temps pour lire ! Le mois de juillet a apporté son lot de lectures rythmées par mes deux challenges chouchous de la période estivale : le pavé de l’été et le Summer Star Wars. Ce qui implique un retour aux livres qui font mal aux poignets et à de la SF qui nous fait traverser les étoiles !

La sœur de la tempête de Lucinda Riley

Les sept soeurs - La soeur de la tempête

Alors qu’elle s’apprête à participer à l’une des courses en mer les plus exigeantes du monde, Ally apprend la nouvelle de la mort soudaine et mystérieuse de son père adoptif et retourne à la hâte auprès de ses sœurs dans leur maison familiale, une magnifique demeure sur le lac Léman. Elle est aussi, à leur insu, impliquée dans une histoire d’amour passionnée… À la suite des événements douloureux qui en découlent, Ally quitte sa vie sur la mer pour suivre les indices laissés par son père. Ceux-ci la mènent en Norvège où, au cœur de paysages à la beauté glacée, elle découvre peu à peu ses racines – et comment son histoire est inextricablement liée à celle d’une jeune chanteuse inconnue, Anna Landvik, qui vivait là 100 ans plus tôt…

C’est un plaisir d’avoir continué cette saga ! Elle ne perd pas de son mystère et de son intérêt. Les personnages sont bien caractérisés, l’histoire est maîtrisée et joue beaucoup avec ses imbrications pour nous faire passer par une large palette d’émotions. Le style est fluide, pas forcément très recherchée, mais efficace et aide à l’immersion. Il y a cependant quelques passages en trop qui apportent des longueurs, là où paradoxalement d’autres éléments du scénario auraient gagné à être mieux explicités.

La maison sans sommeil de Benoît Malewicz

La maison sans sommeil

Paul, un collégien de 11 ans, vient de déménager dans une maison aux murs de pierre imposants et froids. Loin de ses anciens amis, voyant ses parents toujours occupés, Paul se sent seul… et la nuit, il commence à faire des crises de somnambulisme. Chaque fois, il se réveille au plus profond de la maison, devant la porte de la cave. Derrière cette porte se cache une chose terrifiante, qui fait vibrer toute la tuyauterie, qui vient gratter derrière les murs… Qui l’attend…

Et c’est ma foi réussi ! L’écriture est très fluide et nous immerge rapidement dans cette histoire aux ressors classiques mais efficaces. La maison de Paul a en effet quelque chose de très inquiétant, avec ces craquements et cette impression qu’une chose malsaine erre dans les sous-sols. Le collégien fait d’ailleurs des rêves troublants qui renforcent l’atmosphère horrifique. J’ai eu plusieurs frissons. La deuxième partie est notamment très bien rythmée. Le côté horreur est vraiment très présent et très bien retranscrit, avec un suspens maintenu. On a vraiment l’impression de faire face à des forces contre lesquelles on ne peut pas lutter et qui ne sont pas connues.

Skyward, claim the stars de Brandon Sanderson

Skyward - Brandon Sanderson

Defeated, crushed, and driven almost to extinction, the remnants of the human race are trapped on a planet that is constantly attacked by mysterious alien starfighters. Spensa, a teenage girl living among them, longs to be a pilot. When she discovers the wreckage of an ancient ship, she realizes this dream might be possible—assuming she can repair the ship, navigate flight school, and (perhaps most importantly) persuade the strange machine to help her. Because this ship, uniquely, appears to have a soul

Sans être le meilleur Sanderson, Skyward remplit sa part du contrat en proposant un récit bien construit et efficace. Malgré des bases déjà vues et une écriture assez simple par moments, le récit nous offre des scènes d’action immersives ainsi que des personnages et un worldbuilding qui disposent de profondeurs insoupçonnés. Le roman équilibre parfaitement drame, humour et action et saura séduire son public, même hors des inconditionnels de space opera.

Dominium Mundi, Livre I, de François Baranger

Dominium Mundi

Né des cendres d’une conflagration planétaire, l’Empire Chrétien Moderne règne sur une Terre ravagée et irradiée. Urbain IX, pape tout puissant et restaurateur du Dominium Mundi, y gouverne d’une main de fer ses peuples revenus à un mode de vie médiéval.

Sous son impulsion, un vaisseau colonisateur est envoyé vers une planète d’Alpha du Centaure, dans l’espoir d’y trouver de nouveaux territoires pour l’humanité. Lorsque les passagers l’abordent, ils ont la surprise d’y découvrir un peuple, les Atamides. Le choc est grand. Mais ce n’est rien en comparaison d’une découverte encore plus bouleversante : le véritable tombeau du Christ ! Guidés par leur foi inébranlable, les missionnaires tentent de s’en emparer, en vain. Les indigènes les massacrent.

Sur Terre, la nouvelle se répand comme une traînée de poudre. Deux ans plus tard Urbain IX achève d’armer un gigantesque vaisseau, le St-Michel, capable d’abriter un million d’hommes. Pour Tancrède de Tarente, le Méta-guerrier héros des champs de bataille, et Albéric Villejust, le génie de l’Infocosme enrôlé de force, débutera une croisade sanglante vers une nouvelle Jérusalem…
Les événements feront-ils bégayer l’Histoire ?

Malgré ses quelques faiblesses au niveau des personnages et son écriture parfois maladroite, le roman construit un univers cohérent. J’ai eu un réel plaisir à suivre cette histoire qui tisse mystères, complots et luttes de pouvoirs sur fond de fanatisme, lutte des classes et système féodal. Cette idée de retranscrire les croisades dans un univers de space opera donne une profondeur inattendue à l’ensemble. Je n’ai qu’une hâte, lire le deuxième tome !

La fille automate de Paolo Bacigalupi

Fille automate - Bacigulapi

La sublime Emiko n’est pas humaine. C’est une créature artificielle, élevée en crèche et programmée pour satisfaire les caprices décadents d’un homme d’affaires de Kyoto. Êtres sans âme pour certains, démons pour d’autres, les automates sont esclaves, soldats ou jouets pour les plus riches, en ce XXIe siècle d’après le grand krach énergétique, alors que les effets secondaires des pestes génétiquement modifiées ravagent la Terre et que les producteurs de calories dirigent le monde. Qu’arrive-t-il quand l’énergie devient monnaie ? Quand le bioterrorisme est outil de profit ? Et que les dérives génétiques font basculer le monde dans l’évolution posthumaine ?

Beaucoup de mes camarades lecteurs de SF ont adoré de livre et il a reçu de nombreux prix. C’est justifié puisqu’il ne manque pas de qualité : des propos intéressants menés avec efficacité, une maîtrise du rythme et un univers glaçant mais bien construit… Pour ma part, cette difficulté à s’immerger dans les premières pages, un côté sombre et dépressif trop présent et des personnages trop peu attachants m’empêchent de le compter parmi mes favoris. Peut-être ne lis-je pas assez de cyberpunk ?

Le réveil des sorcières de Stéphanie Janicot

Le réveil des sorcières - Janicot

Et si en commençant son nouveau roman sur la magie noire par un accident de voiture fatal, la narratrice avait provoqué la mort de son amie Diane, guérisseuse et médium ?
Dans la forêt de Brocéliande, où elles se retrouvaient l’été, les légendes celtes, la pratique de la sorcellerie sont toujours prégnantes. Le mystère grandit autour de Diane, sa tragique disparition et ses pouvoirs exceptionnels dont semble avoir hérité sa fille cadette, Soann, une adolescente sombre et troublante, hantée par le deuil et la certitude que sa mère a été assassinée.

Malgré une écriture très fluide et très belle, je n’ai pas totalement été conquise par ce roman. Le traitement de l’ésotérisme est très intéressant et met en valeur des pratiques souvent mal connues et moquées. Cependant, l’autrice se perd dans une intrigue policière qui n’est pas toujours passionnante et des choix narratifs qui rendent le roman parfois confus. Les pensées de la narratrice “principale” prend beaucoup de place dans un récit où elle n’est pas centrale, ce qui donne l’impression d’être toujours un peu extérieur aux événements et m’a empêchée d’être pleinement concernée.

Quelles lectures préférez-vous lire pendant l’été ? Des énormes pavés ou des romans légers ?

Catégories : Points lectures

0 commentaire

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :