On est partis pour trois nouvelles séries à voir ! Une enquête qui frôle le paranormal sur fond de clivages sociaux. On poursuit avec une plongée fascinante dans le monde des échecs. Enfin, on découvre la mythologie avec humour.

Moloch

Une bonne surprise pour cette série française.

Dans une ville de bord de mer industrielle et labyrinthique, des inconnus s’enflamment brutalement, sans raison. Suicides ? Meurtres ? Phénomènes surnaturels ? Pour le découvrir, Louise, une jeune journaliste, et Gabriel, un psychiatre, vont mener l’enquête.

Moloch est loin d’être une série parfaite mais parvient à éveiller l’intérêt grâce à un pitch de départ déconcertant. Mêlant thriller et fantastique, elle suit une série de personnages qui sont tous hantés par de lourds secrets. Moloch s’attaque à travers eux à un thème très actuel : la violence qui sévit dans la société, qu’elle soit symbolique ou plus directe, cette dernière des clivages sociaux de plus en plus profonds. La série déplie sa pensée en un rythme lancinant, émaillé d’une bande-son efficace mais parfois trop présente, créant un univers brumeux, sombre et oppressant.

Le jeu de la Dame

Une série historique captivante sur le monde confidentiel des échecs.

En pleine Guerre froide, une orpheline lutte contre ses problèmes de dépendance lors de sa quête pour devenir la plus grande joueuse d’échecs au monde.

Cette sensation Netflix s’empare du thème assez peu sexy des échecs pour nous laisser pantois. C’est dans un premier temps grâce au jeu sur le fil d’Anya Taylor Joy, qui nous livre une prestation d’une grande justesse. Son personnage est d’ailleurs fascinant, avec cette jeune femme renfermée qui ne semble avoir d’autres passions que le jeu, abritant addictions et tempérament compétitif sous un masque de calme. L’esthétique admirable nous plonge totalement dans cet univers. Mais ce que j’ai le plus apprécié, c’est cette façon qu’a la série de parvenir à saisir cette atmosphère qui réunit des personnes ayant des passions considérées comme très spécifiques.

50 nuances de grecs

Humour et irrévérence revisitent les mythes de la Grèce antique

Les mythes ne sont pas morts : ils sont parmi nous ! Avec son œil malicieux et l’art du détournement qui est la marque de fabrique de “Silex and the City” et de sa bande-dessinée culte “La Planète des Sages”, Jul revisite dans “50 nuances de Grecs” le patrimoine mythologique par l’humour et le décalage.

En de courts épisodes de moins de 5 minutes, 50 nuances de grecs reprend les grandes légendes de la mythologie grecque en faisant des références au monde moderne. C’est très pop-culture, avec une version de Catherine et Liliane, mais aussi avec des références sociales et géopolitiques, avec migrations et politiques européennes tendues. L’ensemble est truffé de jeux de mots très bien trouvés. Un moyen parfait d’éprouver sa culture de la mythologue grecque.

Quelles sont vos séries du moment ?

Catégories : Samedi séries

0 commentaire

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :