J’avais envie de lire Le pouvoir depuis longtemps mais malheureusement la lecture fut une déception. Peut-être n’étais-je pas le public visé ? Peut-être ai-je trop attendu de ce roman à la quatrième de couverture alléchante ?

Synopsis de “Le Pouvoir”

ET SI LES FEMMES PRENAIENT ENFIN LE
POUVOIR DANS LE MONDE ENTIER ?
 
Aux quatre coins du monde, les femmes
découvrent qu’elles détiennent le “pouvoir”.Du bout des doigts, elles peuvent infliger
une douleur fulgurante – et même la mort.Soudain, les hommes comprennent 
qu’ils deviennent le “sexe faible”.

Mais jusqu’où iront les femmes
pour imposer ce nouvel ordre ?

Une idée originale mais mal exploitée

Pourtant, le livre part d’un postulat très intéressant : et si les femmes avaient soudainement plus de force que les hommes ? Si le pouvoir était renversé ? Les femmes sont soudainement dotées de la capacité de produire de l’électricité.

Mais au lieu de s’aliéner de la violence des hommes, le monde tombe dans l’enfer. Le message est assez clair : les femmes ne sont pas meilleures ou pires que les hommes. La haine est un cercle qui n’attire que la haine et finit par devenir infini. En soi, le message n’est pas dénué de bon sens.

Cependant, il y a de nombreux problèmes qui m’ont empêché d’apprécier. Dans un premier temps, j’ai trouvé le renversement des rôles assez simpliste. Dans un sens, les stéréotypes de la société sont juste inversés sans recherche additionnelle. Du coup, je trouve que le récit manque un peu de profondeur, voire que les dernières pages sont un peu ridicules sans finesse. Certains passages poussent l’inversion de manière tellement extrême que cela en devient caricatural.

L’écriture abrupte apporte un souffle immersif et oppressant dans les scènes de violence et d’action. Autrement, les personnages ne sont jamais dans l’introspection. A aucun moment leurs sentiments sur la situation n’est évoquée plus que quelques mots. Finalement, cela n’invite pas à une réelle empathie envers eux et j’ai eu beaucoup de mal à vraiment me sentir impliquée dans leur histoire. Ils ne me semblaient pas vraiment humains, trop mécaniques.

 

Conclusion : une lecture pas franchement mémorable

Finalement, les nombreuses maladresses qui parcouraient le récit ne m’ont pas permis d’apprécier le livre. Le manque de subtilité est trop prégnant, les personnages peu sympathiques et certaines situations trop caricaturales. Ceci dit, l’idée de base originale offre tout de même de bons passages.

Note : 12/20

Vous pouvez acheter le livre par ici. Toutes les chroniques sont par là.

Catégories : Chroniques

3 commentaires

HUBRIS LIBRIS · 30 juin 2018 à 13 h 25 min

je suis curieuse de ce livre. que les personnages n’évoquent pas leurs émotions, j’avoue que ça ne me dérange pas vraiment – n’ayant généralement aucun attachement envers les personnages. par contre, que l’inversion du pouvoir soit réduite à des faits simplistes, j’avoue que ça freine mon envie de lire ce livre :/ je le garde de côté, pour plus tard.

    La Geekosophe · 30 juin 2018 à 19 h 57 min

    Merci pour ton commentaire ! Après j’ai aussi vu de très bons avis sur le livre, d’autres lecteurs ont beaucoup aimé. Je pense que c’est vraiment le genre de roman où la sensibilité et l’historique de lectures jouent un rôle très important 🙂

Zina · 2 juillet 2018 à 8 h 10 min

Je fais partie de ceux qui ont aimé et j’ai donc un avis totalement contraire au tien
Je trouve au contraire que le propos est amené avec intelligence, petit à petit. Par contre je te rejoins sur le peu d’empathie envers les persos. J’ai fini par aimé Tu de et Roxy mais ça m’a pris du temps.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :