Le retour des TAG les amis, et c’est un Pocket Jeunesse ! J’ai bien aimé celui-ci, il est plutôt original et offre l’opportunité de proposer des ouvrages qu’on n’a pas souvent l’occasion de voir.

1. Pouvez-vous citer un livre qui est une réécriture d’un autre livre ?

TAG PKJ - Three Dark Crowns

Three Dark Crowns de Kendare Blake

Les réécritures sont plutôt à la mode ! Surtout les réécritures de classiques mais ce n’est pas tout à fait mon type de réécriture favori, je suis plus sur la réinterprétation de mythes antiques en ce moment. J’ai cependant dans ma PAL Three Dark Crowns ! Il s’agit d’une réécriture d’une pièce de William Shakespeare, Le Roi Lear. Comme dans l’oeuvre originelle, l’histoire raconte comment trois soeurs luttent pour obtenir un trône, mais la ressemblance s’arrête ici.

Dans Three Dark Crowns, chaque soeur dispose d’un don particulier qui lui sera utile ! Et cette guerre sororicide apparaît comme un événement régulier dans cet univers.

2. Pouvez-vous citer un roman dans lequel le héros/l’héroïne écrit ?

TAG PKJ - Shining

Shining de Stephen King

Stephen King écrit souvent des romans qui mettent en avant des écrivains, sans doute une volonté de mise en abyme de la part du bonhomme. Shining compte parmi ses personnages principaux Jack Torance, un professeur d’université qui part avec sa famille dans hôtel isolé pour échapper à un scandale. Il s’enferme toute la journée pour écrire son roman, tandis que son fils Danny explore l’endroit. Ce dernier se révèle être le centre de manifestations troublantes…

3. Pouvez-vous citer un roman où le héros/l’héroïne est passionné(e) par les livres

TAG PKJ - Jo WAlton

Morwenna de Jo Walton

Morwenna a été mon premier roman de Jo Walton et un coup de coeur ! J’ai beaucoup aimé cette histoire simple qui oscille entre fantasme et réalité. Nous y suivons Morwenna, une jeune fille qui a perdu sa soeur lors d’un grave accident de voiture. Elle a la capacité de communiquer avec les fées. Handicapée par son accident, elle se réfugie dans la littérature de science-fiction, qu’elle dévore à une vitesse vertigineuse.

4. Pouvez-vous citer un livre avec un livre sur la couverture

TAG PKJ - Confiteor

Confiteor de Jaume Cabré

Je n’ai pas lu ce roman mais c’est le premier qui m’est venu. Le livre est l’oeuvre d’un auteur catalan. C’est l’histoire d’un homme âge avancé, Adrià, qui souhaite faire le point sur sa vie et fouille l’histoire familiale. C’est donc le récit d’une vie, entre mémoires et roman historique.

5. Pouvez-vous citer un livre dont le titre évoque les livres

TAG PKJ - Le livre jaune

Le livre jaune de Michael Roch

J’aurais pu difficilement faire un choix plus évocateur… Le livre jaune est un roman qui vogue entre les genres sans jamais faire escale sur un type de lecture précis, on prend le large dans un récit difficile d’accès mais on finit par se laisser entraîner dans ce voyage fascinant ! Aux côtés d’un pirate hanté par un amour perdu, nous arrivons dans la mythique Carcosa. Le roi en jaune pense que le pirate est le seul capable de lever la malédiction qui pèse sur lui.

6. Pouvez-vous citer un livre qui mentionne un autre livre qui existe vraiment

TAG PKJ - Là où tombent les anges

Là où tombent les anges de Charlotte Bousquet

En voilà un que j’ai lu tout récemment ! Là où tombent les anges se passent pendant la première mondiale. Solange a épousé un homme abusif, Robert Maximilien. Lorsqu’il part à la guerre, les autres femmes et elles doivent s’organiser. Solange vit notamment avec la Tante de Robert, Emma, au caractère affable. Elle lui fait notamment la lecture, ce qui permet d’évoquer des romans comme ceux d’Alexandre Dumas ou de Colette.

7. Pouvez-vous citer un livre qui mentionne un autre livre qui n’existe pas réellement

TAG PKJ - La cinquième saison

La cinquième saison de N.K. Jemisin

Ce roman de science-fantasy a gagné de nombreux prix ! Il se passe dans un futur post-apocalyptique et suit le point de vue de trois femmes. Essun, une orogène cachée (individu doté de capacités magiques destructrices), se lance dans une quête désespérée pour retrouver sa fille. Elle a été enlevée par son père après que celui-ci eut battu à mort le fils d’Essun. Damaya est une fillette craintive qui découvre ses pouvoirs d’orogène. Elle est envoyée à Fulcrum, où les gens de sa nature apprennent à maîtriser leurs capacités. Enfin, Syénite est une orogène de bon niveau du Fulcrum qui se voit confier une mission très spéciale.

Le roman fait souvent des référence directes à des livres fictifs comme les saisons de Sanze pour enrichir le contexte et donner plus d’informations sur cet univers atypique.

8. Pouvez-vous citer un livre qui s’ouvre avec la citation d’un livre

TAG PKJ - Apostasie

Apostasie de Vincent Tassy

Ce roman fantastique aux doux effluves gothiques s’ouvre sur une citation du roman Caressa de Xavier Forneret. C’est un auteur et poète du XIXe siècle qui aimait dormir dans un cercueil après avoir longtemps joué du violon ! Une personne avec de beaux hobbys.

Apostasie est une histoire de vampires, de la rencontre entre Anthelme et le mystérieux maître de la Sylve Rouge…

9. Pouvez-vous citer un roman dont l’intrigue se déroule au moins en partie dans une bibliothèque ou une librairie ?

TAG PKJ - Le mystère Henri Pick

Le mystère Henri Pick de David Foenkinos

Ha, le choix de l’évidence ! Le roman de David Foenkinos raconte une vaste supercherie littéraire. L’histoire commence dans une bibliothèque qui accueille les manuscrits non publiés… Une éditrice et son compagnon écrivain raté y découvrent un roman génial qui a été rédigé par Henri Pick. Ce dernier n’est autre qu’un… Pizzaiolo ! Cet homme a-t-il bien pu écrire un roman de cette ampleur ?

Alors, vous connaissez certains de mes choix ? N’hésitez pas à faire le TAG vous aussi, j’aime bien regarder les choix des autres ! J’ai trouvé ce TAG sur le chouette blog de Bim Bam Books, passez voir son blog au passage !

Catégories : TAG

2 commentaires

Babitty Lapina · 17 mai 2019 à 6 h 42 min

TAG très sympa ! J’ai lu Morwenna, mais je suis totalement passée à côté, je me suis ennuyée… Je suis bien frustrée du coup, car tout le monde en parle avec beaucoup d’intéret et en moi je suis en mode : mhe, c’est bof… x)

    La Geekosophe · 18 mai 2019 à 11 h 16 min

    C’est vraiment une question de sensibilité pour Morwenna ! Je sais très bien qu’il est un peu lent et qu’il y a beaucoup d’énumérations qui peuvent déplaire, mais je l’ai bien aimé 😀 J’ai vu passer pal de commentaires aussi dubitatifs que le tien ! Je pense que tu apprécierais plus “Nos vrais enfants”, un autre roman de Jo Walton qui est encore meilleur et sans les défauts de Morwenna 😉

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :