L’uchronie, ce sous-genre protéiforme est souvent oublié quand on parle de science-fiction. C’est sans doute car son rattachement au genre est souvent remis en cause. Pourtant, c’est surtout dans des magazines de SF que le sous-genre a fait ses premières armes.

L’ensemble des œuvres citées est disponible en fin d’article. Les liens sont affiliés, c’est-à-dire que si vous achetez un roman après avoir cliqué sur l’un d’eux, un petit pourcentage me reviendra ! J’achèterai d’autres romans à vous montrer ensuite 😉

Aussi, n’hésitez pas à visiter les autres articles sur la science-fiction sur le blog.

Uchronie : Et si… Définition d’un genre protéiforme

Le mot-lui même vient du grec et signifie non-temps, c’est-à-dire que l’action prend place dans un espace temporel qui n’existe pas. Plus précisément, il est choisi un point de divergence dans l’histoire : un univers parallèle apparaît où les auteurs imaginent ce qu’auraient été le monde si un événement n’avait pas eu lieu ou s’il s’était passé de manière différente. Le terme est apparu en 1857 sous la plume du philosophe français Charles Renouvier.

En cela, l’uchronie ne doit pas être confondue avec l’anticipation, qui se passe dans un futur proche. L’autre terme pour désigner l’Uchronie est “histoire alternative”, et imagine donc des événements qui n’existent pas en modifiant une partie de l’histoire officielle. L’Uchronie a de particulier qu’elle est difficilement classable, parfois science-fiction, parfois fantasy, parfois littérature blanche.

Je rêvais d’un autre monde

Les premières uchronies : des récits militaires glorieux

L’uchronie est en réalité un genre très ancien qui naît d’une fascination énorme pour l’histoire. Dès l’antiquité, Tite-Live se lance dans la théorie qu’Alexandre le Grand ait commencé sa conquête par l’Ouest et non par l’Est, arrivant même jusqu’à Rome.

Mais le Roman qui est vraiment considéré comme la première véritable uchronie traite de Napoléon Bonaparte. Il s’agit de “Napoléon et la conquête du monde” de Louis Napoléon Geoffroy-Château. Dans ce récit, l’auteur imagine ce qu’il se serait passé si l’Empereur avait quitté la Russie avant la débâcle et la rudeur de l’hiver 1812.

Napoléon retraite - russie
Raffet Denis Auguste Marie (1804-1860). Paris, musée du Louvre. RF2823.

Ces deux exemples montrent que l’uchronie s’attache beaucoup à la grandeur de l’histoire, qui est forcément militaire ! Elle revisite la vie des grands conquérants des temps passés, les idéalisent, pour leur insuffler l’aura dont des choix les aura privés.

L’Uchronie et la seconde guerre mondiale, un sous-genre à part entière ?

Mais la période préférée des écrivains d’uchronies est sans nul doute celle du nazisme. Le traumatisme nourrit le fantasme, et de nombreuses oeuvres majeures de la littérature en sont nées :

  • Le maître du haut-château de Philip K. Dick : Le maître de la science-fiction imagine un futur dans lequel Hitler aurait remporté la guerre. L’Axe a conduis jusqu’aux Etats-Unis, où une partie est sous domination du Reich, l’autre est soumis à l’Empire japonais. Mais un livre interdit apporte espoir. Dans ce livre, l’Allemagne nazie a perdu la guerre… Le roman a été adapté dans une très bonne série si vous souhaitez en savoir plus
Le maître du haut-château - uchronie
  • La Part de l’Autre d’Eric-Emmanuel Schmitt : Comment un simple choix dans la vie d’un homme a-t’il eu tant d’impact sur le monde entier ? Adolf Hitler est nerveux. Il attend la réponse pour entrer à l’école des Beaux-Arts de Vienne. Deux avenirs se dessinent. Dans le premier, il est refusé et il deviendra le dictateur qui a fait trembler le reste du monde. Dans le second, il est accepté et devient un peindre respecté.
La part de l'autre - Eric-Emmanuel Schmitt
  • Fatherland de Robert Harris : Un roman policier uchronique, qui dit mieux ? Berlin, 1964. Les forces de l’Axe ont gagné la guerre, la paix nazie règne sur l’Europe. L’Amérique a refusé le joug. Mais, dans quelques jours, le président Kennedy viendra conclure une alliance avec le Reich. Ce sera la fin du monde libre. Des meurtres d’anciens S.S. haut gradés viennent perturber les opérations.
Fatherland - Robert Harris

Les uchronies qui revoient d’autres temps

Mais si le nazisme reste la période phare, les écrivains laissent promener leur imagination dans d’autres strates temporelles ! Voici donc une petite sélection pour voyager dans les temps inexistants :

  • Roma Aeterna de Robert Silveberg : Et si l’Empire Romain avait perduré à travers les âges ? Les religions comme la technologie s’en retrouvent bouleversées.
Roma Aeterna
  • Alexandre le Grand et les Aigles de Rome de Javier Negrete : Alexandre le Grand survit miraculeusement à une tentative d’empoisonnement. Il se lance à la conquête de l’Ouest, face à la République de Rome.
Alexandre le Grand et les aigles de Rome
  • Double Vie: Les assassinats de JFK de Pierre Marshesso : Et si Kennedy n’était pas mort assassiné ? C’est une doublure qui se trouvait dans la voiture. Le président en disgrâce se lance à la recherche de son tueur.
Double vie, les assassinats de JFK
  • Tancrède d’Ugo Bellagamba : Lors de la première croisade, l’exalté Tancrède est extatique à l’idée de libérer le tombeau du Christ ! Mais il déchante vite en constatant que les autres chevaliers n’ont pas le même objectif que lui… Quitte à changer de camp et l’histoire ?
Tancrède - Ugo Bellagamba
  • Mes vrais enfants de Jo Walton : une uchronie intimiste et délicate. Patricia est âgées et confuse. Elle se rend compte qu’elle se souvient de deux existences à la fois après avoir pris une décision cruciale à certain moment de sa vie. Quelle est sa vraie vie ?
Mes vrais enfants - Jo Walton

L’Uchronie est un terrain de jeu vaste ! Elle allie passion pour la grande Histoire mais aussi pour la fiction. C’est un exercice intellectuel autant que littéraire. Mais c’est un genre qui se marie très bien avec d’autres genre et sous-genres littéraires ! Prêts pour en savoir plus ?

Uchronie et imaginaire, un mariage fertile

Varié et volatil, le genre uchronique offre aux écrivains des terrains de jeu attractifs. Il permet de placer des personnages dans des époques familières par rapport à des futurs distants ou des mondes fantasy totalement inventées.

Steampunk, sous-genre de l’uchronie

Le steampunk est uchronique par nature, mais appartient aussi au vaste monde de la SF. Le sous-genre repose sur l’idée que les machines à vapeur du XIXe siècle aurait connu une grande prolifération, notamment pendant l’époque victorienne.

Les mystères de Larispem
  • Homonculus de James Blaylock : Une compétition acharnée oppose une bande de scientifiques géniaux à une sinistre ligue constituée d’un milliardaire débauché, d’un savant aussi dément qu’amoral et d’une horde de morts-vivants. L’objet de leur lutte ? Un homuncule, créature fantastique à l’existence tenue secrète et dotée de tous les pouvoirs, capable de triompher de la mort et du temps. Et celui qui réussira à s’en emparer règnera sur l’éternité… reste à savoir quel camp l’emportera le premier !
Homonculus, James Blaylock
  • Feuillets de cuivre de Fabien Clavel : Paris, 1872. On retrouve dans une ruelle sombre le cadavre atrocement mutilé d’une prostituée, premier d’une longue série de meurtres aux résonances ésotériques. Enquêteur atypique, à l’âme mutilée par son passé et au corps d’obèse, l’inspecteur Ragon n’a pour seule arme contre ces crimes que sa sagacité et sa gargantuesque culture littéraire.
Feuillets de cuivre - uchronie
  • Rouille de Floriane Soulas : Rouille raconte l’histoire de Violante, une jeune prostituée dans le Paris de 1897 qui a perdu la mémoire et ignore tout de son passé jusqu’à son âge. 
Uchronie - Rouille de Floriane Soulas

Uchronie et fantastique, quand la venue des monstres bouleversent notre histoire

L’uchronie peut venir d’événements plus étranges que la victoire ou la défaite à une bataille. Elle peut parfois venir de l’invasion de créatures, ou au contraire, favoriser leur prolifération.

  • Sang Maudit d’Ange : La Révolution Française n’a pas eu lieu. La noblesse continue de vivre à Versailles tandis qu’une étrange épidémie se propage. Angélique, après avoir grandi dans les quartiers populaires, est invitée par sa mère à entrer à la Cour du Roi Louis XXIV.
Sang Maudit de Ange
  • Téméraire, tome 1, Les dragons de sa majesté de Naomi Novik : Alors que les guerres napoléoniennes font rage, le jeune capitaine Will Laurence fait une découverte qui va changer le cours de sa vie. Son vaisseau vient en effet de capturer une frégate française et sa cargaison : un œuf de dragon très rare.
Téméraire de Naomi Novik - uchronie
  • Anno Dracula de Kim Newman : Anno Dracula part d’une idée simple… Et si Dracula n’était pas mort ? Imaginant un passé alternatif dans lequel le vampirisme serait devenu monnaie courante, Kim Newman joue avec les références historiques et littéraires, mêle personnages réels-la reine Victoria, Oscar Wilde et même Bram Stoker lui-même, à un Londres imaginaire !
Anno Dracula - uchronie

Uchronie et fantasy, mélange détonnant

Et si la fantasy s’invitait dans l’histoire ? Contrairement au fantastique, la magie est monnaie courante dans ses oeuvres qui s’insèrent dans un contexte historique précis.

  • La voie des oracles d’Estelle Faye : Dans une villa d’Aquitania, perdue au milieu des forêts gauloises, vit Thya, seize ans, fille du général romain Gnaeus Sertor. À cinq ans, elle a manifesté pour la première fois des dons de devin. Mais dans l’Empire chrétien, il ne fait plus bon être oracle.
la voie des oracles - estelle faye
  • Le Paris des Merveilles, tome 1, Les Enchantements d’Ambremer, de Pierre Pevel : Les messieurs ont de fières moustaches, des chapeaux melons ; les dames portent des corsets, des jupons, des bottines à boutons. Mais ce n’est pas le Paris de la Belle Époque tel que nous l’entendons : la tour Eiffel est en bois blanc, les sirènes ont investi la Seine, les farfadets, le bois de Vincennes, des chats-ailés discutent philosophie et une ligne de métro permet de rejoindre le pays des fées.
Les enchantements d'Ambremer - uchronie
  • Lasser, détective des dieux, tome 1 : Un privé sur le Nil de Sylvie Miller et Philippe Ward : 1935, Le Caire. Jean-Philippe Lasser, détective privé de seconde zone, hante le bar de l’hôtel où il a posé ses valises et ses bureaux, en attendant le coup qui rapportera gros. La dernière en date pourrait bien changer la donne : la déesse Isis en personne vient lui demander de retrouver le très convoité manuscrit de Thot.
Lasser - uchronie

Les uchronies dans les jeux vidéo

Les uchronies ont aussi fait quelques incursions dans le jeu vidéo ! Ce n’est pas étonnant compte tenu de la variété du genre :

  • Wolfenstein : Dans ce jeu vidéo, qui appartient à la longue liste des uchronies sur le IIIe Reich, les nazies ont remporté la seconde guerre mondiale et se lancent à l’assaut du reste du monde.
Wolfenstein - uchronie
  • Civilization : Dans cette série de jeux vidéo de stratégie, vous contrôlez des civilisations existantes pendant de très longues périodes. Le jeu permet donc de créer des uchronies.
Civilization - jeu vidéo
  • Chrono Cross : Ce RPG Japonais repose sur le principe de l’uchronie. Un jeune homme découvre qu’il est mort dans une réalité alternative. Il tentera alors de découvrir ce qui a mené à son décès.
Chrono Cross -Uchronie
  • Le DLC « La tyrannie du roi Washington » du jeu Assassin’s Creed III : dans ce contenu additionnel, Washington devient un tyran après avoir découvert un artefact.
Assassin's Creed - Uchronie

Un genre à découvrir

L’uchronie est surtout présente en littérature ! Si vous aimez quitter les territoires connues, n’hésitez pas à découvrir quelques oeuvres ! Quelles sont vos uchronies préférées ?

Listes d’œuvres citées dans l’article

Littérature :

Séries

Jeux vidéo


15 commentaires

Chut Maman Lit · 15 juin 2019 à 22 h 47 min

Super article ! J’aime beaucoup ce style de récit 😉
Je n’ai pas encore lu un de ses livres mais dans ce style il parait que les livres de Johan Heliot sont top, comme Frankenstein 1918 !

    La Geekosophe · 16 juin 2019 à 19 h 18 min

    J’ai pas mal entendu parlé de Johan Heliot pour ses romans steampunk ! Je ne l’ai jamais lu non plus ceci dit 😉

      Anne-Laure - Chut Maman Lit · 17 juin 2019 à 13 h 35 min

      Ca pourrait être l’occasion d’une LC découverte d’auteur si le cœur t’en dit 😉

        La Geekosophe · 22 juin 2019 à 8 h 30 min

        Je ne crois pas en avoir dans ma PAL pour le moment, mais je note Reconquérants dans ma wishlist 😉

Babitty Lapina · 16 juin 2019 à 11 h 55 min

C’est un genre qui m’attire beaucoup et que je n’ai jamais eu l’occasion de le lire jusque là ! En tout cas je suis impressionnée par ton article qui est particulièrement fouillée et bien écrit ♥

    La Geekosophe · 16 juin 2019 à 21 h 57 min

    J’espère qu’il t’aura donné envie de découvrir le genre héhé !

Zina · 16 juin 2019 à 16 h 59 min

J’aime beaucoup ce genre !

    La Geekosophe · 16 juin 2019 à 21 h 57 min

    Ecrire cet article m’a donné envie de lire encore plus d’uchronies haha ! Quelle a été ta préférée jusqu’ici ?

Nicolas · 18 juin 2019 à 8 h 48 min

Merci pour cet article et les belles références qui y sont citées. J’ai écris Chroniric, un jeu narratif pour mobile qui est largement teinté d’uchronie, avec Nikola Tesla en invité d’honneur. Si jamais ça vous dit d’y jeter un oeil, il est dispo sur iOS et Androïd (et gratuit 🙂

    La Geekosophe · 18 juin 2019 à 23 h 36 min

    Merci ! ça a l’air original, j’y jetterais un oeil 😉

Les Lectures de Sophie · 19 juin 2019 à 22 h 15 min

J’adore le principe de l’uchronie ! Et j’aime particulièrement celles de Johan Heliot, comme Frankenstein 1918 ou Reconquérants, qui se situe dans un monde où des navires romains on réussi à traverser l’atlantique et on recréé un monde “parfait”, en tentant d’éviter les erreurs de Rome. Un jour; ils lancent une flotte qui tente le voyage retour, pour voir ce qu’est devenue leur capitale décadente… Il est sorti en poche Hélios 😉

    La Geekosophe · 22 juin 2019 à 8 h 29 min

    Ah ça va déjà faire deux commentaires de Johan Héliot ! Il va bien falloir que je me penche sur le sujet 😉 Reconquérants m’a l’air bien attractif, je fais une fixette sur la Rome Antique depuis Lavinia 😉

Choupaille · 29 juin 2019 à 10 h 21 min

J’ai pas encore lu “grand chose” en uchronie (Rouille, La part de l’autre, Le Pars des Merveilles, Les Lames du Cardinal, La voie des Oracles) mais c’est un genre qui me fait MÉCHAMMENT de l’œil. Histoire d’en rajouter une couche j’ai Grand Siècle de Johan Héliot dans ma PAL :p …

Dans le genre, Le cycle de Mithra de Rachel Tanner me tente beaucoup ainsi que 22/11/63 de King.

Merci pour toutes ces références alléchantes ! 🙂

    La Geekosophe · 30 juin 2019 à 9 h 04 min

    C’est déjà une belle liste ! Le cycle de Mithra me tente aussi beaucoup, ça m’a l’air bien original 😉

La littérature s’empare du net #14 – Histoire naturelle de bibliophiles · 24 juin 2019 à 20 h 40 min

[…] passionnants et très bien écrits ! J’ai apprécié tout particulièrement son article sur l’unichronie. La Geekosophe fait partie de mes blogs préférés et je suis toujours surprise qu’il ne soit […]

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :