J’ai beaucoup entendu parlé de Gabriel Katz et de sa duologie Aeternia. Il semblait que cette saga avait tout pour me plaire. Je me suis donc acheté le premier tome, la marche du prophète, pour voir ce qu’il en était. Alors ?

 

Synopsis de la marche du prophète

 

Un gladiateur se retire invaincu après vingt ans d arènes pour s installer avec sa petite famille dans la plus grande cité du monde. Kyrenia, la ville mère, la cité du savoir… Mais il va croiser la route d un culte itinérant, une colonne composée de milliers de fidèles qui serpente sur les routes, et cette rencontre va bouleverser ses plans de paisible retraite. Prônant l égalité des chances devant le destin, ce culte au dieu unique dérange celui de la Grande déesse, qui règne depuis des siècles sur les Terres communes. Sous son vernis de civilisation, Kyrenia va dévoiler ses zones d ombre…

 

Un premier tome addictif et surprenant

 

Alors, dans un premier temps, je trouve que c’est de la bonne fantasy. Gabriel Katz a une écriture très addictive, très fluide, ce qui rend le livre assez page-turner. Il est aussi très bon dans la caractérisation des personnages : disons qu’ils ont le charme de l’archétype avec toujours un twist qui permet de les rendre très attachant. Desmeon typiquement, l’assassin mystérieux qui aurait pu être cliché mais qui en même temps est bavard et très narcissique. Ce dernier est d’ailleurs l’un des points forts du roman, avec ses répliques bien senties. La trame est classique mais bien construite et se laisse suivre, il y a quelques surprises car Gabriel Katz n’hésite pas à malmener ses personnages. L’auteur aime beaucoup jouer avec les attentes des lecteurs, et le final est renversant.

L’intrigue du livre se base sur des stratagèmes politiques. La plupart des personnages sont avant tout des ambitieux amoraux avides de pouvoir. Nous voyons le monde de deux points de vue. Leth Marek est conduit par la vengeance, Varian, jeune prêtre, par l’ambition. L’écrivain nous entraîne dans un jeu de dupes, manipulation et trahisons sont monnaie courante. L’écriture parvient à imposer un rythme entraînant, les aventures s’enchaînant sans temps mort.

En revanche, je trouve qu’en termes de construction de monde , ça aurait pu être plus abouti, mais j’aurais sûrement un point de vue plus global en lisant tous les livres qui se passent dans cet univers. Mais ça manque un peu de détails par certains moments. Je trouve également que certains dialogues sont un peu maladroits, comme si l’auteur cherchait à utiliser un langage parlé mais que ça sonnait un peu faux, pas très recherché ou pas très naturel.

 

Conclusion : de la fantasy française facile à lire qui plaira à tous

 

En bref, c’est très agréable à lire mais ça ne fera pas partie de mes aventures fantasy favorites. Ceci-dit, je lirai sûrement plus de Gabriel Katz car j’ai passé un très bon moment. Les personnages sont très attachants, les retournements de situation bien trouvés et l’univers gagnera sûrement en profondeur avec la suite. Je recommande chaudement ce roman pour les néophytes de la fantasy qui ne savent par quel bout commencer.

 

Note : 15/20

Pour acheter ce livre, c’est par ici. Pour plus de chroniques sur le site, c’est par là.

Catégories : Chroniques

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :