Nous avions vu que la science-fiction pouvait très bien être une affaire de femmes ! Donc après avoir parlé des merveilleuses autrices de science-fiction, j’ai trouvé pertinent de me lancer sur un focus sur des livres avec des femmes en personnage principal car ce n’est pas tout à fait la même chose !

J’ai eu notamment l’idée de ce sujet en voyant le thème du mois de mai du féminibooks challenge : roman de SF avec un personnage principal féminin. C’est parti !

Les romans dystopiques

S’il y a bien un genre qui a vu les héroïnes se multiplier, c’est bien la dystopie ! La dystopie met en en exergue des problématiques sociales en intensifiant certains biais sociétaux.

Les dystopies avec un thème féministe central

La servante écarlate de Margaret Atwood

La série a permis à cette dystopie écrite dans les années 80 de revenir sur le devant de la scène ! Nous suivons Defred qui évolue dans une société qui a connu une révolution sanglante et une réorganisation politique et social autour de valeurs puritaines extrêmes. C’est en particulier les femmes qui ont vu leur rôle s’amoindrir et catégorisé selon leur capacité à procréer dans un monde de plus en plus pollué. En tant que servante écarlate, l’objectif de Defred est de donner un enfant à Fred, son “propriétaire”.

Même si le style est parfois peu facile d’accès, Margaret Atwood a su écrire sur les peurs des femmes (essentialisation au rôle biologique, privation des droits civiques…)

Only ever yours de Louise O’Neill

Phénomène de la littérature féministe, Louise O’Neill nous propose ici un univers brutal. Les femmes sont élevées comme des bêtes de concours dans un seul but : devenir l’épouse parfaite. Isabel et Freida obtiennent souvent les meilleures appréciations, mais alors qu’Isabel prend du poids (c’est bien sûr inacceptable), Freida se retrouve confrontée à un choix : son amitié ou son futur ?

Sang-de-lune de Charlotte Bousquet

Un roman jeunesse dans un univers original et onirique, le tout gravé dans un discours sur les conditions féminines. Gia vit dans une cité où les femmes, les sang-de-lunes, sont assujetties aux hommes. Le jour où sa sœur découvre une carte vers des mondes inconnus, elles se prennent à rêver de liberté. A l’annonce du mariage de Gia, elles prennent la décision de s’enfuir, malgré les dangers qui hantent les ténèbres.

Les dystopies plus générales

Toutes les dystopies ayant des femmes pour protagonistes ne traitent pas de problématiques féministes, du moins pas de manière centrale.

Hunger Games de Suzanne Collins

Hunger Games est facilement le phénomène pop-culture qui a relancé l’intérêt pour les univers dystopiques ! Katniss vit dans le district le plus pauvre de Panem et surbit tant bien que mal en chassant. Tous les ans, des tributs sont envoyés se battre à mort dans les Hunger Games. Pour sauver sa soeur, elle se porte volontaire pour participer, alors même que les tributs issus de son district ont très peu de chance de survivre.

Imparfaite de Cecelia Ahern

Dans cet univers, être parfait une injonction de tous les instants. Celestine est proche de l’idéal et est toute acquise à ce régime qui n’hésite pas à marquer les dissidents au fer rouge. Mais lorsqu’elle prend une décision qui déplaît aux autorités, elle rejoint les rangs des Imparfaits et découvre le côté le plus sombre de la philosophie qu’elle défendait corps et âme.

L’unité de Ninni Holmqvist

Très réaliste, l’unité nous fait découvrir un futur proche terrifiant mais crédible. La notion d’utilité a pris le pas sur l’humanité. Passé un certain âge, les individus sans enfants sont considérés comme inutiles et envoyés dans un centre spécialisé. C’est ce qui arrive à Dorrit, 50 ans. Si la vie dans ce centre semble dans un premier temps agréable, les pensionnaires sont régulièrement soumis à des tests médicaux parfois dangereux qui portent atteinte à leur santé.

Science-Fiction Post-apocalyptique

Le post-apo se passe après la fin du monde, dans un monde en ruines où la reconstruction est difficile. Voici donc quelques romans où les femmes sont en tête d’affiche.

Post-apocalyptique adulte

Qui a peur de la mort ? de Nnedi Okorafor

De la SF africaine, ce roman touchant est à la croisée des genres. Dans un avenir indéterminé, Onyesonwu est l’enfant maudite d’un viol, une “ewu”. Mais elle découvre son potentiel et part dans un voyage pour affronter sa destinée et comprendre qui elle est réellement.

La cinquième saison de N.K. Jemisin

Sur une terre constamment secouée par les séismes, la survie est difficile. Essun est une orogène, capable de contrôler les éléments, mais les personnes de sa nature sont stigmatisées et elle doit se cacher. Du moins jusqu’à ce que son époux découvre la réalité. Il tue leur fils et kidnappe leur fille. Essun doit les retrouver.

Dans la forêt de Jean Hegland

Dans la forêt est un roman parfait si vous souhaitez une science-fiction proche de la réalité. Ici, le post-apo est le décors idéal pour le nature writing. Lorsque l’électricité tombe à plat et que le monde moderne s’écroule, les soeurs Nell et Eva se retrouvent livrées à elles-mêmes. Comment survivre dans cette nature à la fois terrifiante et nourricière ?

Post-apocalyptique Young Adult

La forêt des damnés de Carrie Ryan

L’invasion de morts-vivants pourrait devenir un type de post-apos à part entière ! Dans la forêt des damnés, Mary vit dans un village protégé par des grillages. Au-delà, il n’y a que la mort et les damnés qui errent dans les forêts. Mais son univers plonge dans le chaos et elle doit apprendre à survivre dans un monde détruit.

La cinquième vague de Rick Yacey

Dans La cinquième vague, 4 catastrophes à grande échelle provoquées par des extra-terrestres ont quasiment détruit l’humanité. Parmi le peu de survivants, Cassie tente de survivre seule avec son M16. cependant, sa rencontre avec Evan Walker change la donne. Elle entrevoit un espoir de pouvoir sauver son frère.

La ballade de Trash de Jeanne A-Débats

Un roman jeunesse dystopique et post-apo qui se passe dans la région parisienne ? La ballade de Trash est faite pour vous ! Ici, nous suivons Trash, une jeune fille qui parvient à créer un refuge au milieu des décombres. Répondant à l’appel d’un autre gang, Trash et sa bande s’élancent dans une quête dans les sous-sols pour atteindre le parc Montsouris.

Science-fiction space ou planet opera

Le space opera laisse généralement peu de place aux personnages principaux féminins ! Pourtant, certains romans ont en leur centre une femme.

La saga Honor Harrington de David Weber

Saga de space opera militaire mythique, le premier tome est Mission Basilic ! La série met en avant Honor Harrington, capitaine de frégate talentueuse ! Femme de tête et stratège affirmée, elle s’affirme comme un commandant redoutable et respecté même dans les moments les plus difficiles !

Yggdrasil de Myriam Caillonneau

Nous sommes dans une galaxie sur laquelle règne une redoutable dictature religieuse. Nayla semble être dotée de dons étranges. Loin d’être une bénédiction, elle risque d’être traquée par le régime en place. A qui peut-elle se fier ?

Saison de Gloire de David Brin

Dans une société matriarcale, deux sœurs doivent trouver leur place au soleil ! Récit initiatique, c’est un roman de SF biologique avec un discours féministe juste et fort. le récit d’interroge sur le rapport entre homme et femme.

Voici ma sélection ! Beaucoup d’autres pourraient entrer dans le thème. Quels sont vos romans favoris de science-fiction qui ont des femmes comme personnages principaux ? Si vous voulez approfondir, jetez un oeil à un précédent article qui parle de femmes écrivains de science-fiction.


2 commentaires

Babitty Lapina · 30 avril 2019 à 20 h 30 min

J’avais adoré l’Unité ! Mais en tant que child free, car roman m’a donné froid dans le dos, vraiment. J’ai beaucoup aimé aussi Hunger Games et la Servante Ecarlate. Par contre le 5ème vague j’ai eu dû mal à accrocher. Saison de gloire m’intéresse pas mal, j’aime l’idée d’une société matriarcal ! Cela me fait penser à Grish-mère. Un super article comme d’habitude ♥

    La Geekosophe · 3 mai 2019 à 20 h 39 min

    L’unité est glaçant de réalisme quand on se souvient de certaines politiques natalistes !

    Je ne continuerais pas forcément La Cinquième vague, mais le roman a du trouver son public, du coup je l’ai mis dans la liste 🙂

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :