Le Studio 4 propose toujours des productions de qualité. Avec la fin de l’excellent Martin, sexe faible, c’est au tour de la petite dernière de faire son entrée : DoXa. Avec des poids lourds de la web video comme AudeGG au casting et un humour énergique et décalé, elle m’a conquise.

 

Le pitch de DoXa

Arthur travaille dans une entreprise de statistiques pour des entreprises et des instituts politiques. Sortant d’une rupture, il noie son quotidien ennuyeux dans les paradis artificiels. Lorsqu’il rend une étude pour Danato, entreprise de produits laitiers, il n’avoue pas immédiatement avoir inversé les résultats…

 

Des acteurs hallucinants de justesse

Le casting est absolument parfait. L’acteur qui joue le personnage principal interprète très bien cet employé qui comble son travail ennuyeux grâce à une imagination débordante. A la fois touchant et accessible, Arthur est très crédible en monsieur tout le monde discret et qui a du mal à s’imposer.

En contraste, Aude GG est monstrueusement talentueuse en boss exigeante et énergique. Elle nous prouve une fois de plus qu’elle excelle dans les rôles de femmes un dures. Hilarante et terrifiante en même temps, son personnage est le stéréotype de la manager ambitieuse et un brin tyrannique, qui n’hésite à manipuler pour atteindre les objectifs.

Les autres personnages ne sont pas en reste, notamment le pote squatteur d’Arthur, très convaincant en glandeur révélateur des désirs profonds.

 

Un pastiche du monde de l’entreprise

Le merveilleux monde de l’entreprise, ses codes, ses lois. DoXa détourne à merveille le jargon anglicisé de l’entreprise pour montrer une vision cynique de cet univers codifié. C’est le cas par exemple dans un passage où Arthur sous-titre allègrement une réunion avec ses clients.

Ou lorsqu’il se lance dans une présentation powerpoint pour expliquer à son ami Blaise pourquoi il s’est séparé de son ex. Séquence drôlissime où Arthur reprend les plans powerpoint à base de “vision” et de “perspective” qui respirent le bullshit.

Déplacer ce vocabulaire, cet aspect lisse et formaté, en dehors de son écosystème habituel crée un sentiment de décalage qui à la fois fait rire et dans le même temps remet en question ces modes de fonctionnement rigides et codifiés. Voilà ce que l’on peut appeler un humour intelligent.

 

Un montage énergique

Enfin, je me dois de saluer la qualité technique et le soin apporté à la production. Le montage apporte un réel dynamisme qui permet à chaque trait d’humour de faire mouche. On ne s’ennuie jamais devant cette web-série créative, où les couleurs chatoyantes contrastent avec la réalité finalement assez terne et banale du quotidien d’Arthur.

 

C’est un série que je conseille à tous pour son humour décapant, la talent de son casting et l’originalité du scénario. Il est amusant de voir qu’une idée demeurant simple puisse donner naissance à une production de grande qualité et qui décode avec justesse nos habitudes et notre quotidien.

 

Catégories : Séries

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :