Comment me suis-je retrouvé à télécharger un jeu de drague avec des pères gay ? J’en ai entendu de très bon échos et le jeu avait l’air de très bonne qualité avec un concept sympathique. Je l’ai donc testé et sans vous spoiler, il s’agit vraiment d’un jeu divertissant et bien plus intelligent et profond qu’on ne peut s’y attendre. C’est parti pour Dream Daddy.

 

De quoi parlons-nous ?

Dream Daddy nous place dans la peau d’un père célibataire veuf. Vous déménagez avec votre fille de 18  ans, Amanda, dans un nouveau voisinage. Au fil du temps, vous découvrez que de nombreux autres pères vivent dans votre quartier. A vous donc de trouver l’âme sœur parmi papas, chacun avec ses goûts, ses problèmes et ses passions.

Le but du jeu est d’aller à une série de rendez-vous rythmée par des mini-jeux pour gagner le cœur de votre élu. Plus vous réussissez, plus vous avez de chance d’avoir une romance.

Simple, non ? Eh bien pas tant que ça.

 

Une vie compliquée

Vous devrez jongler entre votre vie sentimentale et les problèmes d’Amanda, qui est sur le point de partir à l’université et doit faire à ses propres luttes. Amitié, école, premier crush… Comment diable s’occuper d’une ado qui traverse une période compliquée ? La relation entre le père que vous jouez et Amanda est vraiment très touchante, et l’un des points forts de Dream Daddy et de ne pas délaisser la partie “Daddy”.

Résultat de recherche d'images pour "dream daddy"

Le jeu parvient à merveille à mélanger des arcs narratifs légers et franchement hilarants (empêcher des pingouins de s’échapper suite à une action malheureuse d’une ado en crise de protection animale) et des histoires plus sérieuses comme aider un père à gérer une mauvaise passe dans la vie de son fils (La relation entre Damien, gothique aux goûts esthétiques pour le moins atypiques, et Lucien, son fils, est très bien réussie).

 

Loin d’être simpliste

Ce n’est donc pas un jeu où tout est positif et même si certains stéréotypes sont présents, les personnages sont tous assez profonds pour être attachants. Le jeu est de plus principalement textuel. On aurait pu pensé que ce serait ennuyeux, mais le texte parvient à être assez drôle et sarcastique pour nous faire passer un bon moment. L’humour est incisif, mon personnage s’engluait régulièrement dans des crises existentielles qui me rappelaient mes propres cheminements internes, ce qui le rendait réaliste et agréable à jouer (Lance, je te donnerai le bonheur que tu mérites).

Le jeu nous fait ainsi passer des messages sur les relations parents-enfants, le mariage, les attentes de la société envers les individus, la difficulté de faire des rencontres, l’adolescence… de façon remarquablement subtile. Même certains mini-jeux ont un petit goût de réalité. Par exemple, dès le début, vous échangez avec un père d’une pré-ado sur sa fille surdouée. La discussion se transforme en combat Pokémon pour prouver la supériorité d’Amanda. Petit jeu sardonique sur les parents qui mettent en avant le talent de leurs enfants de manière pas toujours très discrète et symbole de rivalité parentale.

 

Un qui nous fait passer un bon moment

Pour conclure (huhuhu), Dream Daddy est un jeu qui use des classiques mécanique des dating games mais avec assez de classe et d’intelligence pour en faire une expérience ludique subtile. Loin d’être une bête chasse à l’homme canon, c’est aussi un jeu qui nous propose de traiter des problèmes réels.

Intéressé par le jeu ? Il est disponible sur steam.

Catégories : Jeu Indé

4 commentaires

La Gauf(f)re · 27 juin 2018 à 0 h 10 min

Ca a l’air énorme comme jeu ! Merci pour cette découverte 😀 Bises

    La Geekosophe · 7 juillet 2018 à 16 h 09 min

    Une très bonne découverte en effet !

Rachel · 5 juillet 2018 à 21 h 27 min

Haha Dream Daddy, j’en avais entendu parler et ça a l’air plutôt amusant / intéressant vu la description que tu en fais ! Surtout avec l’analyse des messages que tu en fais, c’est assez subtil et quand ça ne l’est pas (le combat Pokémon par exemple), c’est suffisamment original pour être divertissant. Super article en tout cas 🙂

    La Geekosophe · 7 juillet 2018 à 16 h 11 min

    Tout à fait ! Le jeu est plus fin et drôle qu’il n’en a l’air 😉

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :