Ce que j’aimerais ne plus lire ou voir en 2018

ne-plus-voir

2017 aura été une année de faste en matière de lectures et de séries ! J’ai cependant grincé des dents à plusieurs reprises face à certaines de mes lectures. Même si souvent de bonne facture, certains clichés éculés, ré-utilisés jusqu’à la moelle, m’ont plutôt blasé. Voici donc ce que j’aimerais ne plus lire ou trouver dans des séries et toute création !

 

Mary Sue et Gary Stu de tous les pays, disparaissez !

 

J’ai remarqué qu’il y avait le retour, notamment en SFFF, de notre bien-aimée perfection Mary Sue et son pendant masculin le Gary Stu. Je n’en peux plus de ces personnages exceptionnels supérieurs au commun des mortels. Ces créatures superbes capables d’apprendre les techniques les plus complexes de combat en quelques pages bien senties, tandis que le pauvre péquenaud se sera entraîner des années et bavera d’admiration devant le talent inné de notre grandiose héros.

Je veux bien qu’un personnage soit doué, sinon ce n’est pas un héros. Mais au bout d’un moment, allier beauté, séduction, talent au combat, talent pour la magie, talent pour la stratégie, la diplomatie, la cuisine et le point croisé, il y a une limite ! Voyez par exemple Mara des Acoma dans Fille de l’Empire, si elle se révèle talentueuse en diplomatie et stratégie et surclasse les autres personnages dans le domaine, elle est nulle en broderie, ne sait pas se battre et son statut de femme dans un univers patriarcal ne lui facilite pas la tâche. C’est un personnage équilibré.

 

Des prophéties, trop de prophéties

 

Ce n’était pas un problème pour moi jusqu’il y a récemment. Il y avait beaucoup d’histoires de destinée parmi mes lectures, mais elles s’imbriquaient bien dans l’histoire et parfois apportaient des raisonnements justes sur le déterminisme. Harry Potter par exemple parvient à ne pas abuser de la question de la prophétie et en fait un élément important de l’histoire en en faisant plus une prophétie auto-réalisatrice qu’un réel élément mystique.

Mais j’ai remarqué, surtout chez de jeunes auteurs, la volonté de placer des prophéties de manière systématique. C’est souvent lié aux Mary Sue ou Gary Stu. En fait, la prophétie existe pour rendre encore plus exceptionnel un personnage qui l’est déjà par ses capacités hors normes, sa naissance, son ascendance… Du coup ça apparaît comme un accessoire scénaristique sans profondeur pour justifier encore que le personnage principal soit bien le personnage principal. C’est un levier scénaristique dont on use et abuse déjà en fantasy, est-ce qu’il serait possible de ne pas l’utiliser quand ce n’est pas nécessaire ou pour au moins l’exploiter de manière un peu originale (une prophétie mal comprise, on se trompe d’élu etc…) ? Juste faire confiance à ses personnages simplement, au lieu de lui donner des atouts en scénarium massif.

 

Le coup de foudre instantané

 

Je lis peu de romances comme vous avez pu le constater si vous passez régulièrement par ici. J’ai pourtant adoré de nombreuses histoires d’amour dont certaines histoires que j’ai pu lire (big up à Ayesha), mais il y a cependant quelque chose qui m’a toujours gêné : l’amour au premier regard. Je trouve que c’est en fait assez pénible et pas du tout crédible. En tant que lectrice, je me suis trouvée face à des personnages que je connaissais déjà à peine et qui pourtant faisait battre le cœur de l’autre personnage auquel j’étais censée m’identifier.

Sauf que ce n’est pas possible. Personne ne tombe fou amoureux de quelqu’un au premier regard. L’amour est un sentiment profond, ce n’est pas juste un crush, ce n’est pas du désir, ce n’est pas de la fascination, ce n’est pas juste de l’attirance. J’aimerais bien voir des histoires d’amour qui se construisent et qui ne prennent pas la voie de la facilité, avec des doutes, la découverte de l’autre, pas juste un personnage-fonction qui serve d’intérêt amoureux…

 

Les relations malsaines qu’on nous fait passer pour de l’amour ou du romantisme

 

Oh, mais à quelle œuvre littéraire érotique suis-je en train de penser ? Mystère… En tout cas, je trouve vraiment limite de rendre glamour à l’excès des relations qui sont clairement abusives. Je ne comprends pas à quel moment on peut trouver qu’être constamment surveiller par son mec, qu’il surveille ce qu’on mange, ce qu’on fait, qui on voit, est devenu une relation souhaitable et romantique. En fait, si une personne vous fait ça c’est qu’elle ne vous considère comme un être humain mais comme un joli bibelot pour décorer son appart’. Résultat, je trouve ça limite dangereux en fait, parce que cela construit une image faussée de l’idéal du couple qui risque d’être mal comprise et perpétue l’idée de la femme en quelque sorte possession de son compagnon.

 

En voilà quatre clichés que l’on retrouve régulièrement ! J’aimerais avoir des histoires un peu plus osées et que l’on évite de tomber dans des schémas scénaristiques déjà trop utilisés. Est-ce qu’il y a des lieux communs de ce type qui vous fatigue aussi ?

 

J’ai écrit cet article dans le cadre du défi des blogueuses, je partage donc 3 blogs dont j’apprécie le travail :

  • Le blog de Mademoiselle Cordelia : un blog qui traite de littérature, notamment axée LGBT+ par une passionnée de ces questions sociales !
  • Abracadabooks : un blog tout doux et cocooning où Lucie nous partage ses lectures.
  • Victoria’s theater : si vous aimez les films et séries historiques, ce blog sera votre royaume !

 

 

2 commentaires sur “Ce que j’aimerais ne plus lire ou voir en 2018

  1. Alors bonne question… Je lis de la SF, de la fantasy et de la romance, et disons que c’est plutôt en romance que je suis chaque fois un peu frustrée d’avoir affaire à une héroïne un brin neuneu, carrément aveugle sur son ex et ses agissements, et qui finit par rencontrer le grand Amour en la personne d’un “faux goujat” au détour d’une ruelle / dans une soirée arrosée / à un repas de fête (rayez la mention inutile). Un peu d’originalité, ça ne ferait pas de mal (mais peut-être que je ne lis pas les bons livres ^^).
    Merci pour ces lignes, je te rejoins sur ces avis !

Laisser un commentaire