Le saviez-vous ? La Saint Patrick est l’une des fêtes spécifiques à un pays la plus célébrée dans le monde ! C’est en effet une fête liturgique très importante en Irlande : l’arrivée du premier prêtre évangélisateur chrétien sur l’Île d’Émeraude, Saint Patrick, Padraig ou Paddy pour les intimes. Des éléments de la culture irlandaise ont fait le tour du monde et se sont ancrés dans la pop-culture durablement. Petit tour d’horizon de l’héritage laissé par les Paddies.

 

Une diaspora très vaste

L’émigration irlandaise

Le irlandais se considèrent eux-mêmes comme un peuple de voyageurs. L’Île a longtemps a été extrêmement pauvre, notamment sous la domination britannique. Mais c’est notamment la Grande Famine du XIXe siècle, qui a causé entre 500 000 et 1 million de morts en Irlande, qui a abouti à un vaste mouvement d’émigration, notamment vers les États-Unis. Cette épisode a inspiré beaucoup d’œuvres actuelles. Dans Alias Grace, la série comme le livre de Margaret Atwood, le personnage principal Grace Marks émigre avec sa famille au Canada pour échapper à la misère. La série retrace le voyage de Grace dans des conditions misérables et son travail de femme de maison.

alias-grace-netflix

 

Même plus tardivement, l’Irlande est resté un pays instable, entre pauvreté et conflits religieux internes. L’émigration continue ainsi régulièrement durant le XXe siècle, notamment pour l’emploi. Parlant anglais, ayant souvent une partie de leur famille dans d’autres pays anglo-saxons comme l’Australie ou les États-Unis, beaucoup de jeunes adultes quittent leur pays d’origine pour trouver du travail ailleurs. Dans les exemples récents, nous avons Brooklyn, le film adapté d’un roman de Colm Toibin. Le livre et le film racontent l’histoire d’Eilis, interprétée par Saoirse Ronan, une jeune irlandaise qui grâce à sa sœur émigre en Irlande pour devenir comptable et trouver un travail. On suit comment la jeune femme déracinée construit sa vie dans un nouveau pays et la tentation de retourner chez elle quand elle en aura l’occasion.

Brooklyn-colm-toibin

 

La Saint Patrick, fête mondiale ?

La Saint Patrick est fêtée dans de nombreuses villes dans le monde, partout où il y a des pubs irlandais. En effet, les émigrés l’ont apporté avec eux. A New York et Boston, les parades de la Saint Patrick ont lieu depuis le XVIIIe siècle. Ce sont des milliers de personnes qui sortent dans les rues. A Montréal aussi, la Saint Patrick est fêté depuis le XIXe siècle, c’est donc plus une tradition qu’une simple appropriation. A l’occasion, l’opéra de Sydney arbore le vert caractéristique de l’Irlande et la rivière de Chicago est teinte de la même couleur.

saint-patrick-chicago

La Saint Patrick est ainsi présente dans la pop-culture. Des séries populaires font régulièrement des épisodes spéciaux. C’est le cas 30 rock avec “Saint Patrick’s day“, l’épisode 12 dans la saison 6, ou “funcooker” dans saison 3. Dans les Simpsons, Homer devient Baron de la bière dans l’épisode 18 de la saison 8. On peut aussi noter How I met your mother, The Office ou Futurama. Beaucoup des épisodes tournent autour de l’alcool et j’ai entendu plusieurs fois que la Saint Patrick était plus devenu une fête de la bière qu’un réel hommage à l’Irlande.

 

Une culture forte

Acteurs, films et cinéma

Saviez-vous que ces acteurs et actrices étaient irlandais ?

Vous ne le savez peut-être pas, mais l’Irlande est très présente au cinéma. Beaucoup d’acteurs très connus sont nés en Irlande ou sont irlandais. J’ai déjà évoqué Saoirse Ronan que l’on a vu dans Brooklyn ou dans Lovely Bones. Domhnall Gleeson, que nous connaissons dans Star Wars est également une valeur sûre. Il a notamment joué l’un des frères Wesley (Bill) dans Harry Potter, dans un épisode de Black Mirror. Il est plutôt bankable depuis. De nombreux acteurs irlandais ont joué dans Harry Potter : Michael Gambon, Richard Harris (Tous les deux Dumbledore), Evanna Lynch (Luna Lovegood) et Brendan Gleeson (le père de Domhnall Gleeson qui joue Maugrey Fol oeil).

saoirse-ronan-irlande

On peut noter d’autres acteurs extrêmement connus comme Liam Neeson qui est né en Irlande du Nord, tout comme Jamie Dornan. Jonathan Rhys-Meyers, Chris O’Dowd et Cillian Murphy sont trois étoiles montantes issus de l’île d’Emeraude. Pierce Brosnan et Colin Farrell sont deux visages bien connus qui sont également irlandais. Quant à Daniel Day-Lewis, s’il est né à Londres, il a choisi d’être naturalisé irlandais. Ils sont donc partout.

L’Irlande en films et séries

L’Irlande est aussi beaucoup représentée sur nos écrans. Si j’ai déjà évoqué Brooklyn, on peut aussi penser à Au nom du père du réalisateur irlandais Jim Sheridan. Ce film traite du conflit nord-irlandais, dans la période tendue où des attentats avaient régulièrement lieu en Irlande du Nord. Un autre film extrêmement célèbre qui se passe en Irlande est L’homme tranquille, avec John Wayne et Maureen O’Hara. Sean retourne dans son île natale après avoir tué un adversaire. Il y rencontre Mary-Kate. Autre histoire d’amour, P.S. I Love You a aussi marqué les esprits. En séries irlandaises, vous pouvez jeter un œil à Rebellion, une série Netflix qui se passe durant l’insurrection de Pâques. Cette date est importante car elle marque le premier pas de l’indépendance de l’Irlande. Ensuite, il y a Father Ted, une série comique qui tourne en dérision trois prêtres déviants.

Les paysages d’Irlande ont font une destination touristique prisée. Certains endroits apparaissent d’ailleurs dans des séries très connues. L’Irlande du Nord figure régulièrement dans la série Game of Thrones, à tel point que vous pouvez faire des tours à thème pour retrouver les lieux du tournage. Dans la dernière trilogie Star Wars, l’île où Luke Skywalker s’est retiré se trouve aux larges de l’Irlande. Il s’agit de l’île de Skellig Michael, classée au Patrimoine de l’humanité.

Irlande Skellig Skywalker

Autre curiosité : savez-vous que la plupart des prénoms phares des années 90 sont en réalité des prénoms d’origine irlandaise ? En effet, les Etats-Unis sont très friands de leurs origines irlandaises. beaucoup de personnages de soap opera ont des prénoms d’origine gaélique. Ainsi Kévin est une forme anglicisée de Caiomhin, Shannon le nom d’une rivière en Irlande et Kerry d’une région au Sud de l’île.

 

La musique irlandaise

La musique traditionnelle

L’Irlande est un pays celtique qui possède donc un style propre et reconnaissable. Des instruments comme la harpe celtique sont typiques de l’île et les harpistes gaéliques existent depuis le IXe siècle. Seán Ó Riada était l’un des artistes les plus connus de la musique traditionnelle irlandaise. Il a ainsi joué dans des ceilidh, des bals de danse traditionnelle. Il pratiquait aussi bien la harpe celtique que le bodhràn, un instrument de percussion.

La danse est un élément important de la culture irlandaise qui s’exporte très bien. Des shows comme Riverdance, mélangeant danse irlandaise et musique irlandaise, font le tour du monde. Ce type de chanson a d’ailleurs fait les beaux jours de l’Eurovision, l’Irlande étant le pays titré dans notre concours musical bien européen.


Aujourd’hui des groupes comme the Corrs ou des chanteuses comme Enya créent des musiques proches de de la musique irlandaise et perpétuent la tradition dans le monde. Enya a notamment chanté dans la bande-originale du Seigneur des anneaux avec May it be.

La musique moderne : rock irlandais

Si la musique traditionnelle est mondialement, l’Irlande a également donné naissance à des groupes mondialement connus. Les Pogues et les Dubliners sont deux groupes mondialement connus. Avec des chansons tirées du répertoire irlandais du répertoire irlandais comme whisky in the jar, ces groupes ont affirmé un certain art de vivre à l’irlandaise.

Mais c’est surtout dans le rock l’Irlande obtient ses lettres de noblesse. C’est à Dublin que naissent des groupes comme le légendaire U2 avec 200 millions d’albums vendus à travers le monde. Autre groupe phare des années 90, The Cranberries, avec la regrettée Dolores O’Riordan, groupe originaire de Limerick qui aura connu un succès monstre avec Zombie. La chanson parle de la violence du conflit nord-irlandais.

Dans les années 90 jusqu’à aujourd’hui, on peut aussi noter l’OVNI musical qu’est Sinéad O’Connor. Crâne rasé, la rage au ventre, la jeune dublinoise bénéficie d’un succès international. Son plus grand succès est Nothing compares 2U, composé par Prince.

La musique rock irlandaise exprime le passé violent de l’île d’émeraude, que ce soit au niveau des conflits religieux mais aussi de la pauvreté et du rigorisme religieux qui a longtemps dominé le pays.

Plus récemment, Hozier, né dans le comté de Wicklow, a rencontré un succès planétaire avec son tube Take me to church. Niall Horan, un ancien membre des One direction, est également irlandais. Galway Girl d’Ed Sheeran a remis la petite ville portuaire à l’ouest de l’Irlande à la mode.

L’Irlande dans la littérature

Les grands classiques irlandais

L’Irlande est un pays qui a vu naître beaucoup de livres qui sont devenus et des classiques et des écrivains tout aussi importants qui ont marqué la pop-culture. Pour commencer, Oscar Wilde ! Né à Dublin, dandy le plus marquant du XIXe siècle, son œuvre la plus réputée est sans doute Le portrait de Dorian Gray. Ce roman est ancré dans l’imaginaire collectif. Il est par exemple présent dans Penny Dreadful ou dans la Ligue des gentleman extraordinaires.

Oscar Wilde - écrivain irlandais

Jonathan Swift est un autre auteur irlandais très connu, notamment pour Les voyages de Gulliver, qui a été adapté de multiples fois. En dessin animé, en film, il y a même une référence au livre dans Le Château dans le ciel de Miyazaki. Laputa est une île volante dans les deux œuvres. Satiriste caustique, il était très critique envers la société de son époque ainsi qu’envers le Royaume-Uni. James Joyce est l’un des auteurs irlandais les plus connus avec son Ulysse, un livre très complexe qui tient du Nouveau Roman. Samuel Beckett est aussi un auteur irlandais mais il était capable de rédiger ses écrits entièrement en français, comme pour En attendant Godot.

Enfin, le gros apport de la littérature irlandaise à la pop-culture est la création de la figure du vampire moderne ! Sheridan Le Fanu est à l’origine de Carmilla, une œuvre gothique où une jeune fille solitaire tombe sous le charme magnétique d’une nouvelle venue. Ce livre annonce l’arrivée du Dracula de Bram Stoker, qui installera définitivement le mythe du vampire moderne. De Nosferatu, le Dracula de Francis Ford Coppola en passant par Twilight, cette vision du vampire aura durablement marqué l’imaginaire collectif.

La Littérature irlandaise contemporaine

La littérature irlandaise est très vivace !  Colm TÓIBÍN est devenu très connu grâce à l’adaptation de son livre Brooklyn. Autre auteur contemporain irlandais, Sebastian Barry a écrit des œuvres comme Le testament caché ou Des jours sans fin. La littérature irlandaise contemporaine concerne souvent le passé de l’Île, les relations familiales ou le rigorisme moral des décennies précédentes. C’est par exemple le cas de beaucoup de livres de la journaliste Nuala O’Faolain, plus particulièrement son autobiographie, On s’est déjà vu quelque part ?. Plus incisive, l’auteure Louise O’Neill écrit des livres féministes très engagés qui ont un retentissement immense. Parmi les plus connus, Asking for it et Only ever yours, qui n’ont pas encore été traduits. Plus feel-good, Cecelia Ahern est très connue pour ses romances contemporaines. Son livre le plus connu, PS I love you, a été adapté en film.

L’Irlande inspire aussi les auteurs non-irlandais. Philomena, écrit par le journaliste britannique Martin Sixsmith, a été adapté en film avec Judi Dench dans le rôle principal. Le livre raconte la lutte de Philomena, fille-mère dans les années 50, qui tente de retrouver son fils adopté aux États-Unis. Le journaliste français Sorj Chalandon, qui était envoyé spécial pendant les violences en Irlande du Nord, a écrit Mon traître et Retour à Killybegs. Ces deux romans se passent dans ce contexte. Le roman à succès d’Agnès Martin-Lugand, Les gens heureux lisent et boivent du café, se passe aussi en Irlande.

 

Saviez-vous que l’Irlande était aussi présente dans l’univers culturel ? Quels sont vos films et livres préférés en rapport avec l’Île d’Emeraude ? Vos meilleurs souvenirs de voyage ?

 

 

Catégories : Pop-cultureVoyages

12 commentaires

autumnandlatte · 17 mars 2018 à 19 h 56 min

J’ai pu vivre à Dublin durant mon Erasmus où je fréquentais le Trinity College. J’ai adoré l’Irlande dès mes premiers pas sur cette île et elle me manque terriblement. J’ai toujours adoré la culture irlandaise, leurs auteurs, leurs musiques, leurs films… Merci pour ce magnifique article qui rend un bel hommage à ce magnifique pays.

    La Geekosophe · 17 mars 2018 à 20 h 45 min

    Une autre ancienne Erasmus <3 <3 J'étais à UCD pour ma part ! J'adore l'Irlande 😀

      autumnandlatte · 17 mars 2018 à 21 h 07 min

      J’y étais l’année dernière, pour ma part. Erasmus est une aventure que je ne regrette absolument pas. Ce fut la meilleure année de ma vie. Je pense que ça doit être la même chose pour toi.

        La Geekosophe · 17 mars 2018 à 23 h 51 min

        Oui, j’essaie de m’y faire un petit week-end de temps en temps 😉 J’y étais l’année dernière aussi !

        J’ai été voir dans le blog et je le trouve hyper beau !

          autumnandlatte · 19 mars 2018 à 10 h 20 min

          Merci beaucoup pour mon blog.

          J’aimerai y retourner rapidement. J’essaie de voir pour travailler sur Belfast après mon master, j’ai adoré cette ville quand j’y étais pendant une journée.

Babitty Lapina · 17 mars 2018 à 21 h 08 min

Merci pour cet article passionnant !

    La Geekosophe · 17 mars 2018 à 23 h 52 min

    Merci beaucoup ! Je suis ravie que tu l’ais trouvé intéressant;) Il m’a pris du temps

voyageursdudimancheblog · 19 mars 2018 à 8 h 02 min

On part en Irlande cet été grace à toi j’ai de quoi faire niveau background ! Maintenant je vais me mettre à la recherche d’un background pour une enfant de 3 ans car je suis pas hyyyyyper sûre que tout ça soit adapté lol.

    La Geekosophe · 19 mars 2018 à 21 h 47 min

    Merciii ! Malheureusement je ne connais pas beaucoup d’éléments pour les jeunes enfants 🙂

CupcakesMusicTea · 9 avril 2018 à 18 h 52 min

Super article , c’est passionnant !
Je rêve d’aller en Irlande, cette culture m’attire et j’ai des ancêtres irlandais 🙂
Récemment j’ai lu ” les derniers jours de Rabbit Hayes” d’Anna McPartlin se déroulant en Irlande.
Quand j’ai vu cette scène dans le dernier Star Wars, j’étais hypnotisée par ce paysage!
On trouve souvent des références à la culture celtique dans les films, pour les lieux ou la musique.

    La Geekosophe · 9 avril 2018 à 23 h 46 min

    L’Irlande c’est trop bien ! J’adore passer mes week-end à Dublin 😉 Tu as lu les derniers jours de Rabbit Hayes pour le book club de livraddict ?

      CupcakesMusicTea · 10 avril 2018 à 11 h 58 min

      Non, je ne l’ai pas lu pour le book club , je suis inscrite sur Livraddict mais j’oublie de participer au book club ^^’

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :