La maison d’édition “Les talents hauts“, qui propose des ouvrages destinés à la jeunesse et aux jeunes adultes, prend l’initiative de mettre en avant des autrices dont le travail aura été effacé par le temps. La spoliation des découvertes scientifiques par des hommes, l’effacement des artistes femmes (Camille Claudel par exemple) au profit de leurs homologues masculins… Autant d’éléments qui expliquent l’invisibilisation des femmes dans les sphères scientifiques comme artistiques. Qu’à cela tienne ! “Les talents hauts” ont choisi de mettre en avant 3 oeuvres d’autrices qui n’avaient pas été republiées depuis des dizaines d’années !

L’aimée de Renée Vivien

Écrivaine Britannique, Renée Vivien faisait partie de ces auteurs capables de rédiger directement dans une autre langue que sa langue maternelle. Poète, elle fut l’une des premières à évoquer son attirance pour les femmes. Mais aussi la deuxième à traduire les oeuvres de Sappho. L’aimée est de ses rares oeuvres en prose.

Lorély, intellectuelle et salonnière réputée, inspire à la narratrice un amour passionnel et destructeur. Celle-ci en oublie sa tendre amie, Ione, qui en meurt de chagrin. Lorély l’infidèle devient alors celle par qui le drame est arrivé. Viennent d’autres amantes, figures salvatrices ou démons séducteurs, brouillant les pistes dans le jeu amer de tromperie et de pardon qui oppose et réunit tour à tour la narratrice et Lorély.

Isoline de Judith Gauthier

Fille de Théophile Gauthier, Judith est bien moins connue que son père. Pourtant, elle fait preuve d’un talent précoce pour les lettres et est connue pour sa personnalité captivante. Ses romans, dont les premiers prendront un cadre oriental, connaîtront un succès magistral à leur époque.

Gilbert, lieutenant de marine, est en permission, pour se rétablir après une maladie. Mélancolique, il trouve la vie ennuyeuse et pense que rien ne peut toucher son cœur, lorsqu’il croise le chemin d’Isoline et en tombe amoureux. De son côté, la jeune fille, qui vit isolée dans un château où son père refuse de lui parler et évite tout rapport avec elle, pense n’avoir plus rien à espérer de la vie. Sa rencontre avec Gilbert va changer ses perspectives et la relation amicale qu’ils nouent va rapidement se transformer en passion amoureuse. Mais le père d’Isoline ne l’entend pas de cette oreille et décide d’enfermer la jeune fille dans un couvent.

Marie-Claire de Marguerite Audoux

Orpheline très jeune, rien ne destinait la jeune couturière pauvre à devenir une autrice de grand talent. Son roman Marie-Claire, largement autobiographique, finit pourtant par remporter le prix Fémina en 1910 !

À la mort de sa mère, Marie-Claire est placée à l’orphelinat. Elle y vit une enfance adoucie par l’affection de sœur Marie-Aimée, religieuse non conformiste. Jalouse de cet attachement filial, la mère supérieure place Marie-Claire comme bergère à l’âge de 15 ans alors que celle-ci rêvait d’être modiste. Elle prend pourtant goût à cette vie bucolique, s’éprend du frère de sa nouvelle maîtresse avec qui elle partage le goût de la nature et de la littérature. Leur séparation forcée la décide à « monter » à Paris.

En 2019, la collection sera de plus en plus complète. Ce seront une vingtaine d’oeuvres et d’artistes sélectionnées par “Les talents hauts” qui rejoindront les précédentes ! En plus, les romans sont aux prix des livres de poche pour faciliter leurs ventes.

Quelles autrices ont, à vos yeux, été injustement effacées de l’histoire et méritent plus de visibilité ?

Catégories : Littérature

7 commentaires

Lutin82 · 5 mars 2019 à 20 h 06 min

Isoline a l’air vraiment chouette. Bonne idée de cette maison d’édition.

    LaGeekosophe · 6 mars 2019 à 16 h 50 min

    Je me demande s’il y aura un peu de SFFF, des petits classiques du fantastique oubliés au fond d’un tiroir 😀

Babitty Lapina · 5 mars 2019 à 20 h 24 min

J’ai vu passer la nouvelle ! J’ai vraiment hâte de voir ce que va devenir cette collection qui est une merveilleuse initiative ♥

    LaGeekosophe · 6 mars 2019 à 17 h 01 min

    Oui, d’autant plus que Talents Hauts a choisi un prix de livre de poche pour que les ouvrages se diffusent largement 🙂

hermioneecrivaine · 9 mars 2019 à 15 h 14 min

C’est une super idée!

    La Geekosophe · 9 mars 2019 à 16 h 48 min

    Très bonne initiative en effet 😉

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :