Et là, c’est le dernier mois de l’année ! Quelles ont été vos lectures préférées de 2018 ? Des Flops ? Je vous ferai un bilan plus complet de mes coups de cœur en janvier. En attendant, place au dernier point lecture de 2018 !

Les lames du cardinal de Pierre Pevel

Type : Fantasy

Editions : Folio SF

Paris, an de grâce 1633. Louis XIII règne sur la France et Richelieu la gouverne. Le Cardinal, l’une des personnalités les plus puissantes et les plus menacées de son temps, doit sans cesse regarder des ennemis de la Couronne. L’espionnage, l’assassinat, la guerre, tout est bon tour parvenir à leurs fins… et même la sorcellerie, qui est l’œuvre des plus fourbes adversaires du royaume : les dragons ! Ces redoutables créatures surgies de la nuit des temps ont en effet survécu et se dissimulent parmi les humains, ourdissant de sombres complots pour la reconquête du pouvoir. Déjà la cour d’Espagne est tombée entre leurs griffes…

Alors, en cette nuit de printemps, Richelieu décide de jouer sa carte maîtresse. Il reçoit en secret un bretteur exceptionnel, un officier dévoué que la trahison et le déshonneur n’ont pourtant pas épargné : le capitaine La Fargue. Car l’heure est venue de reformer l’élite secrète qu’il commandait jadis, une compagnie d’aventuriers et de combattants hors du commun, rivalisant d’élégance, de courage et d’astuce, ne redoutant nul danger: les Lames du Cardinal !

Ce premier tome des lames du Cardinal est un roman accrocheur qui parvient à reposer sur un équilibre intelligent malgré un sujet qui pouvait laisser songeur. Proche d’un roman de Dumas mais mâtinée de fantasy, c’est un mélange audacieux qui fait mouche ! Dommage que les personnages soient pour l’instant plutôt caricaturaux, mais j’espère un approfondissement de leur histoire au fil des tomes ! 

Nymphéas noirs de Michel Bussi

Type : Policier

Editions : pocket

Tout n’est qu’illusion, surtout quand un jeu de miroirs multiplie les indices et brouille les pistes. Pourtant les meurtres qui troublent la quiétude de Giverny, le village cher à Claude Monet, sont bien réels.
Au coeur de l’intrigue, trois femmes: une fillette de onze ans douée pour la peinture, une institutrice redoutablement séduisante et une vieille femme aux yeux de hibou qui voit et sait tout. Et puis, bien sûr, une passion dévastatrice. Le tout sur fond de rumeur de toiles perdues ou volées, dont les fameux Nymphéas noirs. Perdues ou volées, telles les illusions quand passé et présent se confondent et que jeunesse et mort défient le temps.

Si vous avez des connaissances fans de policier qui ne connaissent pas Michel Bussi, c’est un superbe roman qui parvient à être original et prenant sans tomber dans les poncifs. Bien construit, bien mené, c’est le travail d’un horloger qui a mis en place les pièces de sa création avec une précision machiavélique.

The Queens of Innis Lear de Tessa Gratton

Type : Fantasy

Editions : HarperCollins

The erratic decisions of a prophecy-obsessed king have drained Innis Lear of its wild magic, leaving behind a trail of barren crops and despondent subjects. Enemy nations circle the once-bountiful isle, sensing its growing vulnerability, hungry to control the ideal port for all trade routes.

The king’s three daughters—battle-hungry Gaela, master manipulator Reagan, and restrained, starblessed Elia—know the realm’s only chance of resurrection is to crown a new sovereign, proving a strong hand can resurrect magic and defend itself. But their father will not choose an heir until the longest night of the year, when prophecies align and a poison ritual can be enacted.

Refusing to leave their future in the hands of blind faith, the daughters of Innis Lear prepare for war—but regardless of who wins the crown, the shores of Innis will weep the blood of a house divided.

Une lecture finalement assez décevante malgré des qualités indéniables. Dommage que le manque de maîtrise du rythme empêche de se plonger dans l’histoire ! De même, impossible de s’attacher aux personnages malgré leur psychologie poussée et un univers réellement original et fascinant ! 

Diabolic tome 1 : Protéger ou Mourir de SJ Kincaid

Type : Science-fiction, dystopie

Editions : Bayard Jeunesse

“Avez-vous déjà observé un tigre ?
Il possède une mâchoire assez puissante pour broyer l’homme le plus robuste, des muscles d’acier capables de traquer n’importe quelle créature.
Pourtant lorsqu’il attaque, il donne la mort avec une grâce aérienne.”

Un DIABOLIC n’est pas un humain.

Un DIABOLIC est programmé pour être fidèle envers une seule personne.

Un DIABOLIC n’existe que pour protéger son maître. Quitte à donner sa vie. Quitte à en prendre d’autres.

Diabolic ne révolutionnera pas le genre ! La lecture offre cependant un bon moment dans un univers SF intéressant parmi des personnages machiavéliques. L’histoire pâtit de quelques défauts inhérents au genre mais maintient le long du roman une bonne qualité et un sens de la tragédie captivants.

Autre-Monde tome 3 : Le cœur de la terre de Maxime Chattam

Type : Post-apo, littérature jeunesse

Editions : Le livre de poche

L’invasion d’Eden est imminente. Pour défendre la cité et déjouer les plans maléfiques de la reine Malronce, il n’y a plus d’autre choix : il faut combattre. Les Pans doivent alors développer leurs pouvoirs, affronter Cyniks et Gloutons dans une guerre sans merci, braver le Raupéroden, dont la vraie nature, comme celle de la reine Malronce, leur restera longtemps inconnue. C’est l’épreuve ultime pour Matt, Ambre et Tobias, qui doivent apprendre la vie en commun, la politique, et aussi le lien vital et salvateur qu’il faut préserver avec la nature. Pour survivre, pour que le monde change, et que renaisse l’espoir. 

Je confirme donc qu’Autre-Monde est un petit bijou la littérature jeunesse. Ce tome clôture très bien un récit déjà convaincant en proposant des dénouements lourds de sens, de nouveaux personnages attachants, des ressors psychologiques et éthiques bien menés… Mais aussi bien sûr des batailles épiques et du courage !

Et vous, des lectures marquantes ce mois-ci ?

Catégories : Points lectures

0 commentaire

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :